À partager

Oui le 9 mars dernier (avant que la crise atteigne cette ampleur au Québec), nous avons diffusé un article écrit le 3 mars par le journaliste scientifique Xavier Bazin provenant du site français Santé corps esprit dont l'équipe regroupe deux docteurs - un spécialiste en anesthésie, l'autre en pharmacie- plus un diplômé en médecine chinoise et 2 naturopathes, tous cumulent chacun plusieurs publications.

L'article en question "Coronavirus : le protocole naturel à diffuser d’urgence" propose de se protéger en suivant le protocole établi selon la littérature scientifique et après avoir consulté leurs meilleurs experts : le Dr Eric Ménat, le micro-nutritionniste Julien Venesson, l’aromathérapeute Elske Miles, la phytothérapeute Caroline Gayet, ou encore le naturopathe Didier Le Bail. L'approche est la médecine naturelle.

Cet article propose la prise de certaines vitamines :

-vitamine D : "Une étude de l’Université du Colorado réalisée en maison de retraite a montré qu’il suffit d’avaler une dose de 3 000 UI de vitamine D par jour pour réduire de 40 % le risque d’infection respiratoire[1]" 

-vitamine C : Une revue d’études de la très respectée Fondation Cochrane a confirmé que la vitamine C peut être efficace chez certaines personnes pour éviter les infections hivernales[2].

-vitamine E,  "connue elle-aussi pour renforcer le système immunitaire – et on sait que la plupart des personnes âgées en manquent cruellement ! C’est en plus une vitamine vitale pour la santé des poumons – à condition de la choisir naturelle, de bonne qualité, plutôt que synthétique[4]."

...

Il propose ensuite un complément alimentaire prometteur : la quercétine  

"C’est un de ces « super-nutriments » qui aident à vous protéger contre presque toutes les maladies : contre le vieillissement, contre le cancer[5], contre Alzheimer[6], contre l’hypertension[7]… sans le moindre effet indésirable. C’est aussi et surtout un antiviral efficace[8]… et même un bronchodilatateur naturel, précieux contre l’inflammation des poumons[9].

Résultat : de grands chercheurs canadiens sont persuadés que la quercétine est la substance la plus prometteuse contre le nouveau coronavirus[10] ! « La quercétine a de bonnes chances de fonctionnernon seulement pour prévenir mais pour guérir le coronavirus », a expliqué le Dr Michel Chrétien à la télévision canadienne[11]. Je précise que le Dr Chrétien est un des virologues les plus respectés au monde. Avec son équipe, il travaille depuis des années sur la quercétine. Il en a déjà prouvé l’efficacité sur les virus Zika et Ebola. Notez aussi qu’un essai clinique sur 1 000 Chinois est en cours pour confirmer l’intérêt de la quercétine contre le coronavirus. Mais en attendant d’avoir la preuve définitive, il n’y a aucune raison de ne pas l’essayer !"

LORSQUE LE TEXTE EST ENTRE " ", ÇA VEUT DIRE QUE LES MOTS SONT CEUX D'UN AUTRE AUTEUR ET NON LES MIENS, juste au cas où...

« La quercétine coûte seulement 1,50 $ par jour, alors que les nouveaux antiviraux coûtent 1 000 $ par jour », rappelle le Dr Chrétien.

"Il faut dire que la quercétine est une substance 100 % naturelle, qu’on trouve notamment dans les oignons…"

Puis il (Xavier Bazin) propose " la propolis qui réduit les symptômes et accélère la guérison dans les cas d'angine, une sinusite ou la grippe,[12].

En troisième lieu, il (Xavier Bazin) propose "la puissance des huiles essentielles pour vous protéger"

"On sait depuis des années que la plupart des huiles essentielles sont des antiviraux d’une efficacité redoutable. Et parmi toutes celles qui sont efficaces, il y en a une que tous nos experts vous recommandent d’utiliser en prévention :

« Commencer par le ravintsara qui a l’avantage d’avoir peu de contre-indication. Sur les poignets et à respirer. On peut y associer celle d’arbre à thé » (Dr Eric Ménat).

Ridiculisé par la journaliste de l'Actualité, le Dr Éric Menat, auteur de 16 livres, est médecin généraliste, diplômé en diététique et maladies de la nutrition. Enseignant en Phyto-nutrition à la faculté de médecine de Paris XIII. Il fait partie de ces médecins qui pensent que la santé ne se résume pas à la prise de médicaments. Pour lui, les conseils alimentaires et nutritionnels devraient faire partie des outils courants du médecin généraliste.

Il (Xavier Bazin) enchaîne avec d'autres huiles essentielles, pour terminer ainsi son "protocole de prévention, pour éviter d’être infecté".

L'auteur conclut avec ceci, "si vous êtes infecté" : 

"Quant à Pierre Franchomme, un des plus grands spécialistes au monde des huiles essentielles, il conseille l’huile essentielle de Laurier Noble :

« Les propriétés anti-virales du laurier noble ont fait l’objet de recherches bien documentées. C’est le cas d’une étude dirigée par Monica R. Loizzo, de la faculté de Pharmacie de Calabre. Elle a montré l’activité in vitro de l’huile essentielle de laurier noble sur le virus SARS-CoV responsable de l’épidémie de SRAS de 2003[14] »

Puis il (Xavier Bazin) quitte avec un mot sur la chloroquine, ce médicament anti-paludéen qui pourrait être efficace contre le coronavirus.

--------------------------------------------------------------------------------------------

J'ai trouvé que cet article faisait du sens (je vous donne à la fin ici, les références scientifiques de Xavier Bazin), sans jamais pour autant, jamais au grand jamais, proposer qu'un remède était trouvé. Au contraire, je mets en valeur depuis le 15 mars l'isolement et la distanciation sociale pour avoir fermé nos 6 maisons (et autant de bistros, salons de beauté) le jour-même, avant le mot d'ordre à cet effet une semaine plus tard, et nous-mêmes étant depuis ce jour isolés. Jamais je ne mettrais ma vie seule entre les mains des huiles essentielles. Les membres qui me suivent ont tous très bien compris que lorsque je fais allusion à l'utilisation des huiles essentielles, en diffusion dans notre atmosphère ou à porter au poignet, c'est en complément à un style de vie sain, sans jamais prétendre à un moyen de défense, encore moins, de guérison. Ceux-ci sont déterminés par l'isolement, la distanciation sociale et toutes les précautions & mesures sanitaires mises en place par notre gouvernement. Croyez-moi sur parole : ma famille et moi sommes des adeptes et suivons à la lettre toutes ces recommandations. J'ai aussi évidemment publié l'article de Xavier Bazin en mentionnant, comme le rappellent toutes les autorités gouvernementales et de santé, l'importance de se laver les mains. Longtemps et souvent.

Chronologie : 

Le 13 mars, Lapresse a soulevé, avec professionnalisme, le fait que cet article (de Xavier Bazin) était controversé (ce qui est souvent le cas avec la médecine naturelle, non sans abondance de preuves scientifiques pourtant, mais sans lobby, oui) ; à ce moment, l'article était seulement déposé sur notre site, je n'y avais pas encore fait référence, la journaliste seule l'avait remarqué. 

Alors dès le lendemain, je n'ai pas hésité à rappeler à mon tour que cet article était controversé.

Nous avons reçu nos premières huiles essentielles soient, entre autres, le ravintsara et j'ai référé oui à cet article pour nous avoir guidés dans notre sélection d'huiles essentielles à prioriser dans notre embouteillage.

15 mars : nous fermons nos 6 maisons pour inviter à l'isolement ; nous maintenons 1 puis 2 cuisines pour la livraison de salades à domicile (2 500 repas par semaine) ; je propose offrir un rendez-vous quotidien à nos membres en direct à 10am et 9pm,  pour celles qui sont seules, pour se faire du bien, pour s'entraider.

19 mars : je réunis 11 produits en une trousse pratique  https://maisonjacynthe.ca/fr/ma-trousse-pratique  regroupant entre autres, notre gel mains, des formules pour le ménage, dont la purifiante avec le fameux thym à thymol, aussi pour l'air ambiant, une formule npn - homologuée par Santé Canada (nous avons plus de 40 npn) - pour soulager la toux, 3 savons, notre version de la crème hydratante, etc.) (...c'est cette trousse qui est à 154 $ et non nos huiles essentielles à l'individuel comme l'ont clamé certains journalistes).

23 mars au 25 mars : je lis le livre "Au coeur des essences - Lorsque les huiles essentielles s'invitent en milieu hospitalier", histoire d'une infirmière qui intègre l'aromathérapie dans les structures médicales des hôpitaux de Colmar en France ; je mentionne comment elle utilise certaines huiles essentielles chez elle, avec sa famille (en diffusant par exemple, ravintsara & eucalyptus radié reconnues pour leurs propriétés anti-infectueuses, dans chaque pièce de leur maison, au moment où l'épidémie de grippe de 2009 fait rage, alors qu'elle et son mari médecin sont en contact avec de nombreux patients) puis les huiles essentielles qu'elle préconise en milieu hospitalier et à quelles fins. Je créé un ensemble d'huiles essentielles selon ses usages autant antiseptiques atmosphériques que profondément apaisants ou par ailleurs, égayants lorsqu'on a le moral à plat. Autant d'utilisations qui m'apparaissent encore une fois aidantes en ces temps d'angoisse, de solitude, d'inquiétude. Par exemples :

-à diffuser pour remonter le moral : citron, orange & bergamote

-à diffuser (ou à déposer sur mouchoir) pour les vertus calmantes à respirer le soir au lit : lavande & orange

Je prends la peine chaque fois de lire sa mise en garde : "ce livre ne remplace en aucun cas une consultation médicale, ... l'aromathérapie ne doit venir qu'en complément thérapeutique à l'appui de la médecine conventionnelle et de ses traitements en vigueur"

25 mars : je mentionne une docteur en pharmacie https://www.aude-maillard.fr/4-huiles-essentielles-contre-le-coronavirus/ qui propose 4 huiles essentielles (dont le laurier noble, le tea tree, le gingembre...) pour faire barrière, autant avec une huile nasale, qu'une huile à massage topique, qu'une synergie à diffuser, avec références scientifiques, qui écrit bien que : "Ces conseils n’ont pas pour but de remplacer un traitement médicamenteux et ne se substituent en rien à un diagnostic médical, à un dépistage ou à une consultation médicale. Ils sont complémentaires et non alternatifs (...) ses conseils n’ont pas pour ambition de guérir du coronavirus (car aucune HE n'est documentée sur ce nouveau virus), mais d’y faire écran ou d’en limiter les effets parce qu’on s’y sera préparé."

mercredi 25 mars en soirée : je reçois une demande d'une journaliste qui avait déjà décidé de nous anéantir, malgré notre réponse & références (à lire ici https://maisonjacynthe.ca/fr/blog/reponse-a-la-journaliste-de-lactualite/), avec sa manchette du lendemain : "Maison Jacynthe fait la promotion de faux traitements contre le coronavirus"  il suffit de quelques heures pour que les médias et personnalités publiques reprennent la manchette sans même valider les sources, sans même valider la véracité de l'histoire.

À l'émission de Paul Arcand, au 98.5fm, la journaliste Lise Ravary sans vérifier ses sources, réussi à salir notre réputation en quelques secondes : "La Jacynthe n'a rien compris... elle vend des huiles essentielles à 154 $ contre le virus...". Tout est faux. Cette émission était ma référence. 

Et ainsi de suite avec le Journal de Montréal, de Québec, TVA Nouvelles, le pharmachien évidemment, ... ; jusqu'à des auteurs, acteurs, animateurs, entrepreneurs reprennent la fausse nouvelle et la diffusent à leur tour ... 

La jeune journaliste Camille Lopez (2 ans de carrière) aurait fait fermer Maison Jacynthe si un tel article dans un tel média serait paru il y a 10 ans. C'est quand même ironique que celle qui se déclare en quête du "fake news" et dont la vocation serait le "fact checking" soit à l'origine d'une campagne de salissage contre notre entreprise et que maintenant le Québec entier pense que je propose un remède contre le virus. Pourtant, quand je pense à des sujets d'enquête sur des produits dangereux, les possibilités affluent. Mais la dernière serait bien une qui propose des salades & des produits sains, 100% naturels, faits ici au Québec. Juste que la jeune Camille présente son article de cette façon "Cette entreprise est suivie par plus de 100 000 personnes sur Facebook", comme si cela en soit était un danger, démontre son parti pris.

D'une part, je suis donc traitée de criminelle, à emprisonner, et de terrible opportuniste (soyez certain que MJ n'a pas besoin de subterfuges et ou de tromper sa clientèle ; on ne suffit pas à la demande ) alors que je me suis toujours placée dans la position de l'amie qui veut du bien et qui aimerait savoir.

De l'autre et depuis, on m'envoie, surtout de France & de Suisse, plusieurs références sur l'utilisation des huiles essentielles proposées pour "booster son système immunitaire face à la pandémie, pour renforcer naturellement les défenses de son organisme" dont les fameuses : ravinstara, tea tree, niaouli, palmarosa, eucalyptus radié. Comme si tout le monde, sauf nous, s'était concertés sur la bonté de ces molécules précieuses et fort intelligentes comme le démontrent dans leurs ouvrages Dr Jean Valnet, Robert Tisserand, Rodney Young, le docteur Jean-Pierre Willem et autres médecins, prix Nobel et références scientifiques en aromathérapie. 

Nous avons toujours pris toutes les précautions nécessaires, sachant ce que nous pouvons dire, affirmer, etc. Jamais aucun de nos clients n'a pensé que j'avais un remède contre le virus. Mais depuis vendredi, de nouveaux clients nous approchent pour avoir la trousse de remèdes qui pourraient guérir le coronavirus. C'est malheureux, jeune Camille, en quête de sensationnalisme, que vous ayez initié la propagation de la nouvelle laissant croire que je propose un remède anti-coronavirus. Et que vous, équipe à la gouverne de l'Actualité, l'ayez encouragée. Que vous médias en quête de cote d'écoute ayez suivi, sans questionner. Et que vous tous qui vous êtes offusqués, avec raison, n'ayez d'abord vérifié. Maintenant au moins vous, vous savez. 

(À noter que j'ai enlevé de notre site le lien menant à l'article original ; il est vrai qu'une fenêtre pop-up s'ouvre maintenant, ce qui n'était pas le cas au moment où nous l'avons diffusé le 9 mars.)

Sources

[1] Adit A. Ginde, Patrick Blatchford, Keith Breese, Lida Zarrabi, Sunny A. Linnebur, Jeffrey I. Wallace, Robert S. Schwartz. High-Dose Monthly Vitamin D for Prevention of Acute Respiratory Infection in Older Long-Term Care Residents: A Randomized Clinical Trial. Journal of the American Geriatrics Society. 16 novembre 2016.

[2] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17636648

[3] Lobo V, Patil A, Phatak A, Chandra N. Free radicals, antioxidants and functional foods: Impact on human healthPharmacogn Rev. 2010;4(8):118–126. doi:10.4103/0973-7847.70902

[4] https://www.atsjournals.org/doi/full/10.1164/rccm.201303-0503ED

[5] https://drschmitz.lettre-medecin-sante.com/potentiel-quercetine/

[6] https://www.researchgate.net/quercetin_ameliorates_Alzheimer’s_disease_pathology

[7] Effects of Quercetin on Blood Pressure: A Systematic Review and Meta-Analysis of Randomized Controlled Trials, Serban MC and al. (2016). Journal of the American Heart Association.

[8] https://www.longdom.org/quercetin-a-promising-treatment-for-the-common-cold

[9] https://bmjopenrespres.bmj.com/content/7/1/e000392

[10] https://www.cbc.ca/as-coronavirus-spread

[11] https://www.youtube.com/watch?v=795GrZUgQww&app=desktop

[12] Z. Szmeja, B. Kulczynski, Z. Sosnowski, and K. Konopacki. Therapeutic value of flavonoid in rhinovirus infections. Otolaryngologia Polska, vol. 43, no. 3, pp. 180–184, 1989.

[13] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/29254297

[14] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/?term=coronavirus+sras+laurus+nobilis

[15] https://www.nature.com/articles/s41422-020-0282-0

[16] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/32074550

[17] https://www.liberation.fr/un-medicament-contre-le-paludisme-est-il-efficace-contre-le-covid-19

[18] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/30635818