Saviez-vous que la plupart des crèmes solaires contiennent des anti-inflammatoires ?  Ce scandale a été révélé par des chercheurs de l’Université de Nantes en France [1]. 

C’est un problème parce que ces substances bloquent les réactions inflammatoires naturelles de votre corps (rougeurs, coups de soleil…) qui devraient vous signaler que vous avez dépassé le temps d’exposition raisonnable au soleil.

Voici quelques lignes rapportées par les chercheurs :

Les crèmes solaires sont conçues pour bloquer les UV pendant un certain temps, généralement 3h. Ceci vous permet de vous exposer au soleil plus longtemps sans abîmer votre peau.  Après ce temps, lorsque le filtre UV cesse d’être efficace, votre peau redevient vulnérable, comme si plus rien ne la protégeait. 

Notre corps devrait déclencher des réactions inflammatoires comme coups de soleil et rougeurs, mais il n’en n’est rien. Donc, les fabricants ajoutent à leurs crèmes des substances anti-inflammatoires qui empêchent votre corps de vous envoyer ses réactions qui vous avertissent du danger. Et ces substances anti-inflammatoires restent actives beaucoup plus longtemps que la protection UV. 

Là où votre peau commencera à cuire après 3h, votre réponse inflammatoire peut rester silencieuse pendant 12h !  C’est très mauvais, car les dégâts sur votre peau seront bien réels. Mais vous ne vous en rendez pas compte et cela pourrait augmenter sensiblement le risque de cancer de la peau.

Comment ont-ils découvert cette problématique?

L’indice de protection solaire d’une crème est généralement mesuré en SPF. Or pour des raisons éthiques, le SPF n’est calculé ni sur des humains, ni sur des animaux, ni même sur des cellules. 

Le problème, c’est qu’on ne mesure plus à quel point la crème retarde l’inflammation. Or, il n’est pas possible de déterminer le pouvoir anti-inflammatoire d’une crème solaire ni en consultant l’indice SPF, ni même la liste des ingrédients. Voyez ici comment ce sont déroulés les tests en laboratoire, la liste de crèmes testées et les résultats obtenus. Vous constaterez, en allant voir ce lien, que les crèmes qui contiennent le plus d’anti-inflammatoires sont celles dont l’indice SPF réel dépasse l’indice SPF déclaré. 

Également, une chose qu’il ne faut pas oublier, c’est que les filtres UV se détériorent avec le temps, et encore plus lorsque qu’ils sont exposés à la lumière (ils sont qualifiés de photo-instables). C’est pourquoi il faut respecter la date de péremption sur le contenant avant de décider de s’exposer longtemps au soleil.

La crème peut être utile mais choisir une protection naturelle demeure un choix des plus sensés, mais jamais oublier que parfois il vaut mieux se couvrir la tête et porter des vêtements qui recouvrent lorsque l’on doit demeurer longtemps sous le soleil.

Découvrez ici  comment faire une protection solaire minérale avec notre karité;  ses ingrédients et bienfaits, l'explication concernant le zinc et trucs après-soleil.

[1] http://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0046187