AVERTISSEMENT : SI LES SYMPTÔMES S'AGGRAVENT, PERSISTENT OU SEMBLENT SÉRIEUX, SVP CONSULTER VOTRE MÉDECIN. 

Arbre à thé  NPN 80095322

Melaleuca alternifolia

Les multiples vertus curatives de l’huile distillée à partir des brindilles et des feuilles pointues de cet arbre Australien font l’objet d’importantes recherches médicales. C’est un remède traditionnel utilisé par les aborigènes d’Australie pour soigner les blessures infectées.

Histoire : L’arbre à thé fut découvert en Australie par les naturalistes accompagnant le Capitaine Cook dans son deuxième voyage sur l’Endeavour (1772-1775). Ses feuilles remplacèrent le thé dont aurait cruellement manqué l’équipage du grand navigateur. Une autre version veut qu’un lac australien ait guéri les malades s’y baignant parce qu’il était entouré d’arbres bienfaisants dont les feuilles tombaient dans son eau et infusaient au grand soleil. Les vertus cicatrisantes exploitées par les aborigènes étaient si manifestes que les soldats du corps expéditionnaire australien de la Seconde Guerre mondiale ajoutèrent l’arbre à thé à leur pharmacie de campagne.

 

Quelques idées recettes :

Boutons :

1 goutte d’huile essentielle de tea tree. Appliquez sur les boutons, point par point, trois fois par jour jusqu’à amélioration.

Respiration :

2 ml d'huile essentielle de tea tree + 2 ml d'huile essentielle d'eucalyptus mentholé +  : 2 ml d'huile essentielle de ravintsara + 1 ml d'huile essentielle de menthe poivrée.

Utilisation : 2 gouttes du mélange en application locale cutanée sur le front 4 fois par jour pendant 3 jours et 2 gouttes sur 1/4 de sucre 2 fois par jour.

Note : Ces propriétés, bienfaits et mode d’utilisation sont donnés à titre d’information; ils ne sauraient en aucun cas constituer ni se substituer à une information médicale que seuls peuvent dispenser les professionnels de la santé. Pour tout usage d’huiles essentielles dans un but thérapeutique, veuillez consulter un médecin.

Méthode d’extraction

Distillation à la vapeur d’eau des feuilles et des brindilles

Composants chimiques

Monoterpènes : alpha et bêta pinènes, myrcène, alpha et gamma terpinènes, paracymène, limonène, terpinolène.

Sesquiterpènes : bêta caryophyllène, aromadendrène, allo-armadendrène, viridiflorène, alpha et delta cadinènes. Alcools monoterp. : terpinène-1-ol-4, alpha terpinéol, bêta terpinéol (tr.), p-cyménol-8, cis- et trans-thujanol-4 (tr.). Alcools sesquiterp. : globulol, viridiflorol. Oxydes terp. : 1,4-cinéole, 1,8-cinéole, époxycaryophyllène II.

Note De tête

Arôme Chaleureux, frais et pur

Mélanges

Citron, cyprès, eucalyptus, gingembre, lavande, mandarine, tangerine, pin sylvestre, romarin, sauge sclarea, thym, ylang-ylang.

Propriétés

Anti-infectieuse majeure, antibactérienne à large spectre d’action, antifongique, antivirale, antiparasitaire, antiseptique

Anti-inflammatoire

Immunostimulante

Antiasthénique, tonicardiaque

Décongestionnante veineuse, phlébotonique

Neurotonique (équilibrante), analgésique

Hyperthermisante

Radioprotectrice

 

Extraits du livre : « L’Aromathérapie – exactement », P. Franchomme (chercheur aromatologue), R. Jollois, en collaboration avec J. Mars (physicien), D. Pénoel (Docteur en médecine). Edition Roger Jollois. Page 369, Extraits du livre « Melaleuca alternifolia (Maiden et Betche) Cheel. Terpinène-4-olifera. Melaleuque à feuille altèrnes à terpinéol-4 (fe)Myrtacées ».

 

Usage émotionnel

· Tranquillisant naturel, hypnotique et euphorisant.

· Apaise l’anxiété chronique, la dépression et le stress. Calme l’hystérie, les chocs psychologiques et la panique. Apporte un sentiment de paix.

· Redonne tonus et confiance en soi et combat l’apathie

Usage domestique

· Pour assainir le linge de maison : Ajoutez 10 gouttes d'huile essentielle de tea tree à 50 ml de votre préparation de lessive.

· Pour le ménage des sols ou sanitaires : Ajoutez 10 gouttes d'huile essentielle de tea tree à 50 ml de votre préparation de lessive.

· Nettoyage des surfaces (évier, salle de bain...) : 5 à 10 gouttes d'huile essentielle de tea tree + 1 cuillère à soupe de bicarbonate de soude sur une éponge.

 

Pendant la seconde guerre mondiale, les trousses d’urgence que les soldats emportaient avec eux pour aller combattre sous les tropiques contenait de l’huile de l’arbre à thé.

 

 

Eucalyptus radié  NPN 80095317

Eucalyptus radiata

Son écorce a la particularité de se détacher spontanément du tronc en longs rubans, et ses étroites et longues feuilles vertes étaient utilisées à l'état frais par les Aborigènes d'Australie pour panser les plaies et éloigner les moustiques. Légèrement plus douce que l'huile essentielle d'Eucalyptus globulus, elle en est d’autant plus accessible, notamment pour les enfants qui pourront profiter de ses effets respiratoires expectorants et décongestionnants des plus remarquables. En diffusion, elle agit favorablement sur les individus fatigués, en proie à des fixations ou à une agitation intérieure.

Histoire : L’eucalyptus est un arbre pouvant atteindre 50 mètres de hauteur. Il est certes originaire de Tasmanie en Australie, mais son usage thérapeutique ne connaît pas de frontière. Très prisé en Europe, son usage est aussi répandu aux États unis, en Asie et aux confins de l’Afrique.  Dans les hôpitaux allemands, l’Eucalyptus est appliqué sur le corps via des compresses imbibées. Au sein des tribus Zoulous, les guérisseurs utilisent par exemple l’Eucalyptus pour traiter les toux et l’asthme. En Asie, où l’usage traditionnel des plantes médicinales est encore très présent, l’eucalyptus représente un médicament très accessible aussi bien en termes d’approvisionnement que de prix.

Quelques idées recettes :

Respiration :

En application locale: Au niveau des tempes et des sinus, diluée 20% dans une huile végétale, seule ou en association avec des huiles essentielles mucolytiques et antidouleur, telles que la menthe poivrée, ou le romarin officinal à verbénone.

Prudence : ne pas appliquer dans les yeux,

En inhalation : 

5 gouttes dans un bol d’eau fumante, en l’absence de fièvre, durant 1 à 10 minutes, inhaler profondément les vapeurs chaudes en position assise. Fermer les yeux. Ne pas sortir à l’extérieur les 30 minutes qui suivent l’inhalation.

 Toux :

Par voie orale : 1 goutte d’huile essentielle d'eucalyptus radié + 1 goutte d’essence de citron dans du miel, à laisser fondre dans la bouche 3 fois par jour.

Assainissement Ambiance fraîcheur :

En diffusion:  8 à 15 gouttes d’un mélange à parts égales d'huiles essentielles d’eucalyptus radié, de menthe verte et d’épinette noire.

Note : Ces propriétés, bienfaits et mode d’utilisation sont donnés à titre d’information; ils ne sauraient en aucun cas constituer ni se substituer à une information médicale que seuls peuvent dispenser les professionnels de la santé. Pour tout usage d’huiles essentielles dans un but thérapeutique, veuillez consulter un médecin.

Méthode d’extraction

Distillation à la vapeur d’eau des feuilles et des brindilles

Composants chimiques

Monoterpènes : pinène, myrcène

Monoterpénols : linalol, bornéol, isoterpinéol, géraniol terpinéol

Monoterpénals : myrténal, citronnellal, géranial, néral

Oxyde terp. : cinéole, unépoxycyclomonoterpène, caryophyllène oxyde

Arôme

Pur, vif et perçant.  L’huile dégage une odeur puissante et caractéristique aux eucalyptus (légèrement camphré), avec une note plus douce qui dégage les sinus

Mélanges

Bergamote, citron, genévrier, lavande, lemongrass, mélisse, citronnelle, pin sylvestre, romarin.

Propriétés

Anti-infectieuse, antibactérienne, antivirale.

Anti-inflammatoire

Anticatarrhale, expectorante

Analgésique, antinévralgique, antiphylogistique, antirhumatismale, antiseptique, antispasmodique, balsamique, cicatrisante, dépurative, diurétique, expectorante, fébrifuge, hypoglycémiante, insecticide, parasiticide, prophylactique, rubéfiante, stimulante, vermifuge, vulnéraire

Contre-Indications

Aucune connue aux doses physiologiques.

 

Extraits du livre « L’Aromathérapie – exactement », P. Franchomme (chercheur aromatologue), R. Jollois, en collaboration avec J. Mars (physicien), D. Pénoel (Docteur en médecine). Edition Roger Jollois. Page 353, Extraits du livre « Eucalyptus radiata Sieb. Ex DC. Ssp. Radiata cineolifera. Eucalyptus officinal (feuilles) Myrtacées ».

 

 

Cannelle  NPN 80096911

Cinnamomum verum

La cannelle est l’une des plus anciennes épices connues : on y fait référence dans les antiques écrits chinois, sanskrits et égyptiens, de même que dans l’Ancien Testament et la Torah. La cannelle emprunta la route de la soie et des épices depuis l’Asie jusqu’en Mésopotamie, puis vers les grandes villes de la Grèce antique et Rome.  Les feuilles du cannelier donnent une huile essentielle épicée et proche du clou de girofle connue pour ses propriétés purifiantes. Son nom vient de « canna », qui signifie roseau en latin, et évoque sa forme arrondie obtenue à partir de l’écorce des branches du cannelier qui en séchant s’enroule sur elle-même.

 

Histoire : Dès le début du 3ème millénaire avant notre ère, elle est utilisée en Chine pour ses propriétés médicinales.  La cannelle est déjà connue dans l'Antiquité sans que l’on sache vraiment d’où elle provienne. Elle était considérée comme étant aussi précieuse que l’or et utilisée pour ses vertus médicinales, en digestif, en fortifiant mais aussi comme épice pour aromatiser le vin. En Égypte on l’emploie dans le processus d’embaumement des corps, mais aussi à la confection de parfums et d’huile sainte. On raconte même que Cléopâtre en usait volontiers pour envoûter ses prétendants.

 

Quelques idées recettes :

 

Purification de l'air :

En diffusion atmosphérique avec d'autres huiles plus douces : 10 gouttes d’huile essentielle de cannelle + 10 gouttes d’huile essentielle d’orange douce + 7 gouttes d’huile essentielle de lemongrass. 

 

Apaisement, confort digestif :

En mélange dans votre préparation huileuse. Appliquer localement votre mélange en massage ou frictions sur l'estomac et l'abdomen deux frictions par jour :

30 ml d’huile végétale + 5 gouttes d’huile essentielle de cannelle.

 

La toux :

Par voie orale :  Ajoutez 1 goutte d’huile essentielle de cannelle dans une cuillère à thé de miel et mélangez à votre thé favori (3 fois par jour pour une cure interne).

Verser 3 gouttes de la formule avec une cuillère à café de miel et ajoutez le mélange dans un verre d’eau chaud (pas brûlant).

Préparez à l’avance, dans une petite bouteille ambrée à godi-goutte : 2 ml 1/2

50 gouttes d’huile essentielle de citron

12 gouttes d’huile essentielle de cannelle

12 gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus radié

1 goutte d’huile essentielle de clou de girofle

 

Note : Ces propriétés, bienfaits et mode d’utilisation sont donnés à titre d’information; ils ne sauraient en aucun cas constituer ni se substituer à une information médicale que seuls peuvent dispenser les professionnels de la santé. Pour tout usage d’huiles essentielles dans un but thérapeutique, veuillez consulter un médecin.

 

Méthode d’extraction

Distillation à la vapeur d’eau des feuilles

Composants chimiques

Alcools arom. : Phényléthylique, cinnamique et benzylique

Ester arom. : Benzoates de benzyle et de phényl éthyle; cinnamate de méthyle

Phénols : Eugénol, isoeugénol, phénol, vinylphénol

Aldhéhydes arom. : cinnamaldéhyde, hydroxycinnamald, benzald, cuminald

Coumarines

Note

De fond

Arôme

Chaud et épicé, Fruité, poivré, vanillé.

Mélanges

Bergamote, citron, orange, ylang-ylang, mandarine, gingembre, vanille, clou de girofle.

 

Propriétés

Anti-infectieuse, antibactérienne à très large spectre d’action et à action puissante (98% des bact. Patho., coques gr+, bacilles gr-), antivirale, antifongique (candida, aspergillus, y compris ceux producteurs d’aflatoxines), antiparasitaire, antifermentaire et antiseptique+++

Tonique et stimulante générale, sexuelle-aphrodisiaque, emménagogue (renforce les contractions utérines), respiratoire et nerveuse (sympathicotonique)

Hyperémiant

Anesthésiante

Anticoagulante légère, fluidifiante

 

Contre-Indications

Usage cutané (sauf localisé et diluée dans l’huile végétale) Dermocaustique. Interdit aux enfants de moins de 5 ans.

 

Extraits du livre « L’Aromathérapie – exactement », P. Franchomme (chercheur aromatologue), R. Jollois, en collaboration avec J. Mars (physicien), D. Pénoel (Docteur en médecine). Edition Roger Jollois. Page 334, Extraits du livre « Cinnamomum verum presl. (Feuilles) Lauracées ».

 

 

Lemongrass  NPN 80096213

Cymbopogon citratus

Le lemongrass ou verveine des Indes est utilisé dans la médecine indienne traditionnelle pour soigner les maladies infectieuses et faire tomber la fièvre.  Son pouvoir insecticide n’est plus à faire.  C’est aussi un stimulant digestif et une herbe aromatique.  Son odeur délicatement citronnée est très appréciée en diffusion : elle rappelle d’autres espèces comme la citronnelle et le palmarosa.

 

 

Histoire : Cette plante aromatique originaire des Indes et de la famille de la citronnelle est une grande herbe vivace. Elle pousse spontanément ou est cultivée dans les régions tropicales, principalement en Amérique centrale. Les Anglais, qui l’apprécient tant, lui ont donné son nom lemongrass. Les indigènes de Malaisie consomment des décoctions de feuilles et racines réputées pour soulager les troubles urinaires et les maux d’estomac. Le lemongrass est également un ingrédient traditionnel des cuisines thaïlandaises et malaisiennes.

 

Quelques idées recettes :

 

Apparence cellulite :

2 gouttes dans 8 gouttes d'huile végétale à appliquer sur les zones les plus touchées (cuisses, hanches, fesses) en massant et en laissant bien pénétrer les huiles, pendant 2 à 3 semaines, matin et soir.

 

Les insomnies, angoisses :

En diffusion, grâce à un diffuseur d’huile essentielle, l’huile peut aider à retrouver le sommeil et l’apaisement grâce à ses propriétés relaxantes et sédatives.

 

Cheveux (gras ou ternes, pellicules) :

2 gouttes maximum dans le creux de la main mélangées au shampoing.

 

Digestion difficile, ballonnements :

Diluer 15 gouttes avec une huile végétale (30 ml) et masser le ventre et les pieds.

 

BIEN-ÊTRE - Bain pétillant pour deux :

Pour 300 grammes de sels de bain, il vous faut :

6 cuillères à soupe de sel de l’Himalaya ou sel d’Epsom

5 cuillères à soupe de lait en poudre

10 cuillères à soupe de bicarbonate de soude

4 cuillères à soupe d’acide citrique

1 cuillère à café d’huile d’olive

6 gouttes d’huile essentielle de gingembre

6 gouttes d’huile essentielle de lemongrass

Mode opératoire : Mélangez le sel de l'Himalaya (ou le sel d'Epsom), le lait en poudre, le bicarbonate de soude et l'acide citrique dans le bocal stérilisé. Dosez l'huile d'olive dans la cuillère à café et ajoutez-y directement les huiles essentielles. Intégrez petit à petit le mélange huile d'olive/ huiles essentielles au mélange sec tout en remuant continuellement avec un mini-fouet afin d'éviter la formation de grumeaux. Voilà, c'est prêt !

 

Note : Ces propriétés, bienfaits et mode d’utilisation sont donnés à titre d’information; ils ne sauraient en aucun cas constituer ni se substituer à une information médicale que seuls peuvent dispenser les professionnels de la santé. Pour tout usage d’huiles essentielles dans un but thérapeutique, veuillez consulter un médecin.

 

Méthode d’extraction

Distillation à la vapeur d’eau de l’herbe finement hachée.

Composants chimiques

Alcools monoterpénique: terpinéol, bornéol, géraniol et nérol

Alcools sesquiterpénique : farnésol

Aldéhydes monoterpénique : citrals, néral, géranial, citronellal

Aldéhyde sesquiterpénique : farnésal

Aldéhydes : limonène

Terpènes : myrcène

Note

De tête

Arôme

Citronné, avec des notes riches

Mélanges

Arbre à thé, basilic, bergamote, camomille romaine, cèdre de l’atlas, eucalyptus citronné, genévrier, géranium, gingembre, jasmin, lavande, myrrhe, néroli, niaouli, patchouli, romarin.

 

Propriétés

Antiseptique et anti-inflammatoire : les huiles contenant des aldéhydes monoterpénique (géranial, néral, citronnellal) et des monoterpénols (géraniol), comme l’huile essentielle de lemongrass, possèdent des propriétés anti-infectieuses surtout antivirales (grippe) et anti-inflammatoires.

Stimulante circulatoire et vasodilatatrice : le lemongrass aide à la dilatation des vaisseaux sanguins et favorise une meilleure circulation du sang dans l’organisme.

Stimulante digestive et hépatique : c’est le citral qui est à l’origine de la stimulation des sphères digestives et hépatiques.

Pour le bien-être, un stimulant nerveux et tonique psychique : le mélange de géranial et de néral contenu dans l’huile a un effet légèrement tonifiant sur le système nerveux central.

 

Indications

Angoisse et anxiété, asthénie (et fatigue intellectuelle), concentration, confiance en soi, convalescence, créativité, tristesse et pessimisme    

 

Contre-Indications

Aucune connue, mais irritante en usage externe.

 

Extraits du livre « L’Aromathérapie – exactement », P. Franchomme (chercheur aromatologue), R. Jollois, en collaboration avec J. Mars (physicien), D. Pénoel (Docteur en médecine). Edition Roger Jollois. Page 346, Extraits du livre « Cymbopogon citratus (DC)verveine des indes (herbe) Poacées ».

 

Camomille romaine  NPN 80095319

Chamaemelum nobile

 

Les anciens Égyptiens l'avaient dédiée au dieu du soleil Râ et les médecins grecs la prescrivaient contre les fièvres. La camomille, l’une des neuf herbes sacrées du Lacnunga, ancien texte anglo-saxon, est célèbre depuis l’antiquité pour ses vertus curatives. (Le Lacnunga, aussi connu sous sa référence « manuscrit Harley 585 » (MS Harley 585) à la British Library de Londres, est un recueil de textes médicaux et de prières, écrit principalement en vieil anglais et en latin. Le codex a probablement été compilé en Angleterre, à la fin du Xe ou au début du XIe siècle.)

 

Histoire : Le nom commun est un dérivé de l’expression grecque Khamaimêlon, qui signifie pomme du sol. Le nom originel Nobile signifie noblesse ou noble Les anciens Égyptiens la considéraient comme sacrée et l’avaient dédiée à Râ, leur dieu du soleil. Elle était utilisée en Égypte pour soigner toutes les fièvres et oindre les corps. Connue sous le nom de maythen chez les saxons, c’était l’une de leurs neuf herbes sacrées. Elle fût plus tard dédiée à sainte Anne, la mère de la vierge Marie. À l’époque élisabéthaine, on s’en servait pour chasser les mauvaises odeurs des maisons. Elle est traditionnellement employée pour éclaircir les cheveux. L’infusion de camomille est réputée pour faciliter la digestion et favoriser le sommeil. À l’époque des Tudor, les pelouses de camomille étaient célèbres pour leur résistance et l’odeur qu’elles dégageaient quand on marchait dessus. On a coutume de l’appeler le médecin des plantes, car elle débarrasse les plantes voisines de leurs maladies.

 

Quelques idées recettes :

 

Sérum revitalisant pour peaux stressées :

5 gouttes d’huile essentielle de camomille + 5 gouttes d’huile essentielle de lavande dans 30 ml d’huile de kukui.

 

Angoisses (D. FESTY) Diffusion :

4 ml d’huile essentielle de Bois de rose + 4 ml d’huile essentielle de camomille romaine + 1 ml d’huile essentielle de ylang-ylang + 3 ml d’huile essentielle d’oliban + 1 ml d’huile essentielle de myrrhe.

Utilisation : Diffusez ce mélange pendant 20 minutes. Renouvelez si nécessaire jusqu'à 3 fois par jour.

 

Cauchemars chez l’adulte (J-P. WILLEM) :

1 goutte d’huile essentielle de camomille romaine + 1 goutte d’huile essentielle de marjolaine à coquilles + 1 goutte huile essentielle de ravintsara.

Utilisation : Appliquez ce mélange sur le plexus solaire, le soir au coucher, pendant 15 jours.

 

Éruption cutanée (D. BAUDOUX) :

3 gouttes d’huile essentielle de camomille + 3 gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus citronné + 4 gouttes d’huile essentielle d’immortelle (hélichryse italienne) + 3 ml (90 gouttes) d’huile de jojoba.

Utilisation : 4 à 10 gouttes selon l’étendue de la réaction cutanée 3 à 5 fois par jour suivant l’importance et le besoin ; et cela jusqu’à la guérison (2 à 3 jours).

 

Muscles et articulations raideur de la nuque, torticolis chez l’adulte (J-P. WILLEM) :

5 gouttes d’huile essentielle de camomille romaine + 15 gouttes d’huile essentielle de ravintsara + 10 gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus citronné + 20 ml d’huile de millepertuis

Utilisation : Quelques gouttes du mélange en massage doux puis énergique des muscles dorsaux et cervicaux.

 

Démangeaisons de la peau (prurit) (D. BAUDOUX) :

2 gouttes d’huile essentielle de lavande vraie = 1 goutte d’huile d’immortelle + 2 gouttes d’huile essentielle de camomille romaine + 1 goutte d’huile essentielle de menthe poivrée + 2 ml de macérât huileux de calendula.

Utilisation: 3 à 4 gouttes du mélange en application locale cutanée 3 à 4 fois par jour jusqu'à amélioration.

 

Urticaire (D. FESTY) :

1 goutte d’huile essentielle de lavande aspic + 1 goutte d’huile essentielle de camomille + 1 goutte d’huile essentielle de menthe poivrée + 3 gouttes d’huile végétale de calendula.

Utilisation : Appliquez ce mélange sur toute la zone qui démange. Renouvelez 3 à 4 fois par jour jusqu'à amélioration.

 

Respiration (D. FESTY) :

À appliquer : Mélangez 5 gouttes d’huile essentielle d'estragon + 5 gouttes d’huile essentielle de niaouli + 2 gouttes d’huile essentielle de camomille romaine + 1 cuillère à soupe d’huile végétale de calophylle (tamanu).

Utilisation : Appliquez ce mélange sur les sinus, le thorax, le haut du dos, 2 à 3 fois par jour, pendant 3 à 6 jours Massez avec douceur toute la zone congestionnée mais évitez au maximum de vous rapprocher des yeux.

 

À diffuser : Dans un flacon de 10 ml, mélangez en quantités égales : huile essentielle de niaouli + huile essentielle d'eucalyptus radié + huile essentielle de citron.

Utilisation : Diffusez ce mélange dans les pièces à vivre (maison, bureau), 3 fois/20 minutes par jour, pendant la période sensible.

 

À poser sur un mouchoir : Mélangez 2 ml d’huile essentielle d'estragon + 2 ml d’huile essentielle de niaouli + 1 ml d’huile essentielle de camomille romaine.

Utilisation : 4 gouttes, 2 à 3 fois par jour, pendant 3 à 6 jours.

 

Problèmes digestifs – brûlures d’estomac (D. BAUDOUX) :

2 gouttes d’huile essentielle de camomille + 1 goutte d’huile essentielle de menthe poivrée + 2 gouttes d’huile essentielle de basilic.

Utilisation : 2 gouttes du mélange sur 1/4 de morceau de sucre de canne à sucer ou dans une cuillère à café d'huile d'olive avant les repas et, en plus, 3 gouttes du mélange sur le plexus solaire après le repas.

 

Apaisement (de plus de 6 ans et sur avis médical) (D. BAUDOUX) :

Voie olfactive : 2 ml d’huile essentielle de ravintsara) + 2 ml d’huile essentielle de camomille romaine) + 10 ml d’huile essentielle de petit grain bigarade) + 3 ml d’huile essentielle de marjolaine à coquilles + 1 ml d’huile essentielle de myrrhe.

Utilisation : Diffuser le mélange 10 minutes par heure pour bénéficier de l'action neurotonique du mélange.

 

Troubles du sommeil chez l’enfant (de plus de 6 ans et sur avis médical) (D. BAUDOUX) :

1 ml d’huile essentielle de pin de Patagonie) + 2 ml d’huile essentielle de camomille romaine) + 1 ml d’huile essentielle de marjolaine à coquilles + 2 ml d’huile essentielle de ravintsara + 3 ml d’huile végétale de noisette + 15 ml d’huile végétale de jojoba.

Utilisation : Appliquez 3 à 4 gouttes du mélange soit sur le plexus solaire, soit sur la voûte plantaire, soit sur la face interne des poignets ou encore le long de la colonne vertébrale à répéter selon le besoin.

 

Note : Ces propriétés, bienfaits et mode d’utilisation sont donnés à titre d’information; ils ne sauraient en aucun cas constituer ni se substituer à une information médicale que seuls peuvent dispenser les professionnels de la santé. Pour tout usage d’huiles essentielles dans un but thérapeutique, veuillez consulter un médecin.

 

Méthode d’extraction

Distillation à la vapeur d’eau des sommités fleuries.

 

Composants chimiques

Alcools terp.: trans-pinocarvéol; farnésol

Esters aliph.: acétates; butyrate d’isoamyle; isobutyrate d’isobutyle; methyl-2-butyrates d’isobutyle; methylbutyle et d’isoamyle; angélates de méthacryle, de butyle, d’isobutyle, d’isoamyle, de 3-méthyl-1-pentalyle, d’hexyle et de propyle; 2- propyl angélate de 2-méthyle; isovalérates de butyle et d’amyle; tiglates d’isobutyle, d’isoamyle et d’hexyle; méthacrylates; crotonates.

Cétones terpéniques: pinocarvone

Lactones sesquiterp.: 3-eshydronobiline

 

Note

De cœur

 

Arôme

Mélange délicieux entre l’herbacée et l’odeur de pomme

 

Mélanges

Angélique, bergamote, cèdre, géranium, jasmin, lavande, marjolaine, mandarine, néroli, orange, patchouli, petit grain, rose, sauge sclarée, verveine, ylang-ylang.

 

Propriétés

Positivante, puis négativante

Antispasmodique, calmant du S.N.C

Relaxante, antistress

Pré-anesthésiante

Anti-inflammatoire

Antiparasitaire

Antirhumatismale

Digestive, diurétique

 

Contre-Indications

Aucune connue aux doses physiologiques

 

Extraits du livre « L’Aromathérapie – exactement », P. Franchomme (chercheur aromatologue), R. Jollois, en collaboration avec J. Mars (physicien), D. Pénoel (Docteur en médecine). Edition Roger Jollois. Page 332, Extraits du livre « Chamaemelum nobile L. Camomille noble ou romaine (sommités fleuries) Astéracées ».

 

 

 

Ravintsara 

Cinnamomum camphora sb 1,8-cinéole

Comme son nom latin « Cinnamomum camphora » l’indique, le ravintsara fait partie de la famille des camphriers, arbres originaires d’Asie. Jadis ses feuilles fort odorantes étaient utilisées en infusion pour renforcer le système immunitaire et capable de soigner l’esprit et le corps.

 

Histoire : Le mot « ravintsara » signifie « bonne feuille » en malgache (Ravina = Feuille, Tsara = Bonne). Le ravintsara est une variété de camphrier (Cinnamomum camphora) acclimatée à Madagascar et à l’île de la Réunion; sa spécificité réside dans le fait qu’à Madagascar (et à la Réunion), ce camphrier…ne produit pas de camphre ! Elle produit en revanche du 1,8-cinéole (eucalyptol), qui lui donnera sa spécificité biochimique (ou chémotype), on l’appellera donc Cinnamomum camphora sb 1,8 cinéole. C’est dans « Histoire de la grande Isle Madagascar » qu’on mentionne pour la première fois les propriétés de cette plante. On la décrit comme miraculeuse, capable de guérir toutes sortes de maladies et d’infections.

Ce n’est qu’en 1775 que l’huile essentielle de ravintsara sera extraite pour la première fois par le pharmacien et chimiste Antoine Baumé puis quelques années plus tard, le botaniste Pierre Boiteau étudie et décrit ses effets thérapeutiques. Il existe d’autres spécificités biochimiques pour le Cinnamomum camphora, mais l’on n’a plus affaire au ravintsara dans ce cas-là, par exemple : Cinnamomum camphora sb linalol : Il s’agit du Bois de Hô ou Camphrier du Japon.

 

Quelques idées recettes :

 

Douleurs musculaires :

En application locale, en association avec du romarin à camphre et de l’eucalyptus citronné, le tout dilué à 10% dans une huile végétale.

Diminuer à 5% s'il s'agit d'une surface à masser plus étendue comme le dos en entier ou tous les membres.

 

Pour les infections virales :

À utiliser en synergie avec l’huile essentielle d’eucalyptus radié et l’huile essentielle de tea tree.

 

Pour les insomnies, angoisse :

À utiliser en synergie avec le petit grain et la camomille romaine, en diffusion et ou en massage, dilué à 10% dans une huile végétale.

Voie interne :  1 à 2 gouttes sur un support neutre jusqu’à 3 fois par jour.

Voie externe :  Peut s’utiliser pure ou en dilution dans une huile végétale. Appliquer 3 gouttes du mélange pur sur la plante des pieds, les poignets et le plexus solaire pour les angoisses, insomnies. Appliquer le mélange dilué dans une huile végétale sur le thorax et le haut du dos en cas de grippe, rhume, bronchite ou sur le front en cas de sinusite.

Pour prévenir, n’hésitez pas à utiliser cette huile essentielle en diffusion le matin et le soir.

 

Note : Ces propriétés, bienfaits et mode d’utilisation sont donnés à titre d’information; ils ne sauraient en aucun cas constituer ni se substituer à une information médicale que seuls peuvent dispenser les professionnels de la santé. Pour tout usage d’huiles essentielles dans un but thérapeutique, veuillez consulter un médecin.

 

Méthode d’extraction

Distillation complète par entraînement à la vapeur d’eau

 

Composants chimiques

Monoterpènes : alpha et bêta pinènes.

Sesquiterpènes : bêta caryophyllène

Monoterpénols :  alpha terpinéol,

Esters terpéniques : acétate de terpényle

Oxydes terpéniques : 1,8-cinéole (majeur).

 

Note

De cœur

 

Arôme

Balsamique, tonifiante, épicée et douce avec une touche de fraîcheur apportée par l’eucalyptol.

 

Mélanges

Citron, cajeput, eucalyptus radiata, lavande, laurier noble, myrte rouge, niaouli, menthe poivrée, origan, oliban, tea tree, thym.

 

Propriétés

Expectorante

Antivirale et stimulante immunitaire

Anti-infectieuse

Énergisante

Antibactérienne

Mucolytique

Troubles du sommeil, angoisses, nervosité

Fatigues nerveuse et physique, baisse de forme

Baisse de moral, déprime

 

Extraits du livre « L’Aromathérapie – exactement », P. Franchomme (chercheur aromatologue), R. Jollois, en collaboration avec J. Mars (physicien), D. Pénoel (Docteur en médecine). Edition Roger Jollois. Page 393, Extraits du livre « Ravensare aromatica (Sonnerat) Ravensare aromatique(fe) Lauracées ».

 

Néroli NPN 80096932

Citrus aurantium

 

Une princesse italienne a donné son nom à l’huile de Néroli, tirée des fleurs de l’oranger amer, dont on faisait autrefois des bouquets pour apaiser les jeunes mariées. Appréciée pour son odeur agréable et son action sur les problèmes cutanés, elle est utilisée en cosmétique et en parfumerie.

 

Histoire :  Cette huile doit son nom à la princesse italienne Anne Marie de Nérola qui aimait s’en parfumer. Les propriétés de l’huile de néroli sont restées ignorées jusqu’au XVIe siècle, même si les effets thérapeutiques de l’orange sont reconnus depuis le premier siècle de notre ère.

À Venise, l’oranger amer était très apprécié pour sa capacité à combattre la peste et les fièvres. On le buvait aussi en infusion contre la nervosité.

En Chine, les pétales entraient dans la fabrication des cosmétiques. C’était également, avec la bergamote, le citron, la lavande et le romarin, un des ingrédients utilisés dans la fabrication de l’eau de Cologne, qui servait à dissiper les vapeurs.

Traditionnellement ses fleurs blanches, symboles de pureté, sont utilisées dans les bouquets de la mariée, à la fois pour leurs beautés et pour calmer la nervosité de la jeune épouse.

En cosmétique, l'huile essentielle de Néroli est un ingrédient idéal pour régénérer les peaux sèches et ridées. Dans les soins, elle apporte un parfum subtil et divin de fleur d'oranger.

 

Quelques idées recettes :

 

Anxiété (D. BAUDOUX)

1 goutte de néroli + 1 goutte de romarin à verbénone

Utilisation: Sur le plexus solaire à répéter au besoin.

 

Huile parfumée détente pour le corps aux fleurs

Huile végétale de votre choix 15 ml + 4 gouttes de néroli + 4 gouttes de jasmin

 

Huile anti-vergetures

Huile végétale de rose musquée 30 ml + 15 gouttes de néroli + 30 gouttes de mandarine  

Utilisation : Appliquez le sérum sur les zones à traiter deux fois par jour. Si la vergeture est ancienne, frictionnez avec un gant de crin pour stimuler la microcirculation.

 

En cas de surmenage

21 gouttes d'huile essentielle de lavande vraie + 3 gouttes d'huile essentielle de néroli + 4 gouttes d'huile essentielle de camomille romaine + 1 goutte d'huile essentielle de rose de Damas + 14,5 ml d'huile végétale d'amande douce

 

Utilisation : Quelques gouttes du mélange en massage sur le plexus solaire et la nuque au coucher.

 

En cas d’angoisse

Par voie cutanée : 2 gouttes d'huile essentielle de néroli sur la face interne des poignets. Respirez profondément, et à renouveler 3 fois par jour si besoin.

Note : Ces propriétés, bienfaits et mode d’utilisation sont donnés à titre d’information; ils ne sauraient en aucun cas constituer ni se substituer à une information médicale que seuls peuvent dispenser les professionnels de la santé. Pour tout usage d’huiles essentielles dans un but thérapeutique, veuillez consulter un médecin.

 

Méthode d’extraction

Distillation à la vapeur d’eau des pétales de fleurs d’oranger. Au cours de ce même, on obtient une eau florale et un absolue. L’extraction par solvant donne une concrète et un absolue. L’huile de néroli est aussi produite par enfleurage

 

Composants chimiques

Phénylacétique (acide); nérol, géraniol, linalol, nérolidol, terpinéol (alcools); acétate linalyle, anthranilate méthyle, acétate néryle (ester); jasmone (cétone); camphène, limonène (terpène)

 

Note

De cœur et de fond

Arôme entêtant, sucré et floral. Légèrement fruité

 

Mélanges

Bergamote, bois de santal, camomille romaine, citron, géranium, jasmin, lavande, myrrhe, oliban, romarin, rose, sauge sclarée, vétiver, ylang-ylang.

 

Propriétés

Antibactérienne et antiparasitaire

Tonique digestif participe au bon fonctionnement du foie et du pancréas

Traditionnellement utilisée pour favoriser la baisse de la tension artérielle et du rythme cardiaque

Tonique cutané, améliore la qualité de la peau

Tonique nerveux, relaxant, redonne vitalité et confiance en soi, apaise les angoisses et les peurs, développe la joie

Aphrodisiaque

Positivante

 

Usage psychologique et émotionnel

Calmante puissante, aide à apaiser anxiété et stress

Relaxante, utile en cas de troubles du sommeil

Apaisante, favorise sentiment de paix intérieure.

 

Contre-Indications

Aucune connue aux doses physiologiques

 

Extraits du livre « L’Aromathérapie – exactement », P. Franchomme (chercheur aromatologue), R. Jollois, en collaboration avec J. Mars (physicien), D. Pénoel (Docteur en médecine). Edition Roger Jollois. Page 338, Extraits du livre « Citrus aurantium L. SSP. AURANTIUM. Orange bigaradier (fl.) dit Néroli bigarade (sommités fleuries) Rutacées»

 

 

Les articles sur le site web sont publiés à titre informatif. Ils ne pourront en aucun cas être considérés comme un conseil médical personnalisé.

Maison Jacynthe (propriétaires et employés) n’étant pas praticiens de santé fournissant des soins médicaux homologués, s’interdit d’entrer dans une relation médicale avec ses lecteurs. Si vous avez des questions spécifiques sur votre état de santé, nous vous invitons à échanger avec votre médecin traitant qui est le mieux placé pour y répondre. Nos produits suggérés ne sont pas des médicaments mais des compléments alimentaires à utiliser dans le cadre d’une alimentation variée et équilibrée et d’un mode de vie sain. Ils n’ont pas vocation à traiter, atténuer ou guérir une maladie. Idem en ce qui concerne nos soins ou produits de soin à base d'huiles essentielles, il important de confirmer avec son médecin ou professionnel de la santé si l'utilisation de l'aromathérapie est indiquée pour votre état de santé.