1. Il manque dans nos aliments certains des principaux nutriments comme le magnésium, le zinc, etc. à cause de l’agriculture.

Le zinc, en particulier, est carencé depuis au moins 2 générations. Donc la capacité de fixer est réduite (épigénétique)

C’est pourquoi l’alimentation n’est pas toujours suffisante…

Le problème :
La concentration des nutriments décline dans les aliments depuis les années 50.

·         Moins de protéines (6%), calcium, phosphore, fer, riboflavine (38%) et vitamine C. (Davis, 2004 USA)

·         Moins de Calcium, Magnésium, Cuivre et sodium dans les légumes & moins de Magnésium, Fer, Cuivre et potassium dans les fruits. (Mayer 1997 UK)

·         Idem Canada (Marles 2017)

·         Et plus de sucre et de glucides

 

Déclin des concentrations de nutriments dans les aliments depuis les 50 dernières années

(protein, Ca, P, Fe, riboflavin and ascorbic acid

from 6% for protein to 38% for riboflavin)

 

2. Zinc (Zn)

Zinc

Usage :

Le zinc est un oligo-élément nécessaire à de nombreuses réactions enzymatiques impliquées en particulier dans la prolifération, la différenciation et l’apoptose des cellules. En tant que cofacteur d’une superoxyde dismutase (ZnSOD), il participe à la protection contre le stress oxydatif. Le zinc intervient également dans la transcription de l’ADN et joue un rôle important dans la structure de certaines protéines et des membranes cellulaires.(1) Durant l’enfance, l’apport en zinc est primordial pour la croissance et le développement.(2)

Les suppléments de zinc sont aussi utilisés pour supporter le système immunitaire, notamment pour réduire les symptômes et la durée du rhume, pour accélérer la guérison des plaies et pour traiter l’acné. De plus, le zinc est impliqué dans le goût. Dans certains cas de dysgueusie, des suppléments de zinc sont utilisés.(3)

Source :

Alimentaire

  • Huître (16-33 mg/100 g) et autres fruits de mer, abats (foie), volaille, grains entiers et noix.(4) Graines de citrouille et de sésame (2-3 mg/60 ml).

Suppléments

  • Sur le marché, on trouve le zinc sous forme de sels (acétate, citrate, picolinate, gluconate, ascorbate, orotate, sulfate et chlorure) ou sous forme chélatée par un acide aminé. Aucune étude n’a vraiment comparé leur biodisponibilité, mais le gluconate de zinc serait mieux absorbé que l’oxyde,(5) et le bisglycinate serait mieux absorbé (43%) que le gluconate.(6)

Principes actifs :

Zinc.

Pharmacologie :

Des études chez l’animal ont montré que le zinc était nécessaire à la croissance osseuse. Plusieurs mécanismes d’action ont été identifiés in vivo et in vitro : (7)

  • Stimulation de la multiplication des ostéoblastes et de leur différenciation en ostéocytes;
  • Stimulation de la production de collagène de type I, d’ostéocalcine et d’IGF-1;
  • Augmentation de l’activité de la phosphatase alcaline;
  • Inhibition du facteur RANKL intervenant dans la différenciation des ostéoclastes.

Chez l’humain, les données cliniques semblent confirmer l’importance d’un apport alimentaire de zinc pour la santé osseuse :

  • Le suivi d’une population de 396 hommes âgés de 45 à 92 ans pendant 4 ans a mis en évidence le lien entre l’ostéoporose et un régime alimentaire pauvre en zinc. La densité osseuse de la hanche et de la colonne vertébrale était aussi plus faible chez les hommes qui avaient le taux de zinc plasmatique le plus faible.(8)
  • 224 femmes ménopausées en bonne santé ont pris quotidiennement, pendant 2 ans, 600 mg de calcium. 112 d’entre elles ont pris, en plus, 12 mg de zinc et 2 mg de cuivre. Les résultats ont montré un effet préventif du zinc sur la perte osseuse, uniquement chez celles qui avaient un apport alimentaire en zinc inférieur à 8 mg par jour. Chez les autres, il semble avoir eu l’effet contraire. Par contre, lorsque les résultats furent pondérés avec l’apport en magnésium alimentaire, ce dernier explique la différence de résultats. En effet, avec des apports de Mg inférieurs à 237 mg/jr, la masse osseuse a diminuée sur 2 ans. Avec des apports plus élevés (Mg ≥237 mg/jr), la masse osseuse s’est maintenue.(9) ANR du Mg = 320 mg/jr chez les femmes.
  • 61 personnes âgées de 66 à 105 ans souffrant d’ostéoporose ont reçu un supplément de 20 g de protéines (lactosérum + acides aminés essentiels) pendant 4 semaines. Dans le groupe recevant également 30 mg de zinc par jour, le taux d’IGF-1 plasmatique a augmenté plus vite que dans le groupe contrôle et l’indicateur CrossLaps® de la résorption osseuse a diminué significativement.(10) À noter qu’il y a eu 14 retraits dont 12 pour cause de nausées.
  • 60 patients (20-50 ans) ayant subi une fracture traumatique ont reçu soit 50 mg de zinc (sulfate), soit un placébo. Dans le groupe verum, la formation du calus a été accélérée et le taux de phosphatase alcaline et de zinc sérique ont été augmentés.(11)
  • 20 hommes ont pris 50 mg de zinc (gluconate) durant 12 semaines. Les marqueurs de la formation osseuse (phosphatase alcaline spécifique aux os) ont été augmentés, mais les marqueurs de la résorption (calcium urinaire, C-télopeptide) n’ont pas été affectés.(12)

Indications :

Possibles : acné, rhume, ostéoporose.

Dosages :

Le zinc n’est pas stocké dans l’organisme et doit être fourni régulièrement par l’alimentation.

Apport nutritionnel recommandé :

  • De 0 à 6 mois : 2 mg
  • De 7 à 12 mois : 3 mg
  • De 1 à 3 ans : 3 mg
  • De 4 à 8 ans : 5 mg
  • De 9 à 13 ans : 8 mg
  • De 14 à 18 ans : 11 mg (garçons), 9 mg (filles)
  • À partir de 19 ans : 11 mg (hommes), 8 mg (femmes)

Apport maximal selon Santé Canada : 50 mg/jr

Doses suggérées :15 à 30 mg zinc en association avec les autres minéraux, en particulier le cuivre (ratio 1/11 à 1/15 pour prévenir le surdosage du cuivre : 1 à 2 mg Cu pour 15 à 30 mg Zn).

Effets secondaires :

  • Troubles digestifs mineurs (mal d’estomac, diarrhée, nausée)
  • Localement (pastille) ou à dose élevée : Altération du goût
  • Des doses élevées (supérieures à 100 mg par jour) ou un usage à long terme peuvent entrainer une carence en cuivre, conduisant à des troubles graves comme l’anémie sidéroblastique et la myéloneuropathie.(13,14) C’est pourquoi il est conseillé d’ajouter des suppléments de cuivre (1 à 3 mg).

Interactions :

Le zinc peut diminuer l’absorption des antibiotiques de la classe des tétracyclines et des quinolones lorsqu’il est consommé en même temps.

Certains médicaments ou traitements peuvent stimuler l’excrétion du zinc ou diminuer son absorption : les anticonvulsivants, les inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine, les contraceptifs oraux, l’hormonothérapie de remplacement, les diurétiques de la classe des thiazidiques, les agents chélateurs (pénicillamine, DTPA), les antiacides et le calcium.

Grossesse et allaitement :

Suivre les ANR.

Contre-indications :

N/D

Notes :

Le zinc agit comme co-facteur. Il est donc intéressant dans une approche multi-minéraux.

Références texte 1:

·         Davis DR, Epp MD, Riordan HD. Changes in USDA food composition data for 43 garden crops, 1950 to 1999. J Am Coll Nutr. 2004 Dec;23(6):669-82. PubMed PMID: 15637215. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15637215

Ca, Mg, Cu and Na in vegetables and Mg, Fe, Cu and K in fruit.

http://www.californiaearthminerals.com/media/british-food-mineral-depletion-study-v101.pdf

Historical changes in the mineral content of fruits and vegetables

Anne-Marie Mayer

British Food Journal 1997

Marles RJ. Mineral nutrient composition of vegetables, fruits and grains: The context of reports of apparent historical declines. Journal of Food Composition and Analysis Volume 56, March 2017, Pages 93–103 http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0889157516302113

Declining Fruit and Vegetable Nutrient Composition: What Is the Evidence?

Donald R. Davis

HortScience February 2009 vol. 44 no. 1 15-19

http://hortsci.ashspublications.org/content/44/1/15.full

Références texte 2:

  1. Zinc. Micronutrient Information Center. Linus Pauling Institute - Micronutrient Research for Optimum Health. lpi.oregonstate.edu
  2. Ruz M. Zinc supplementation and growth. Curr Opin Clin Nutr Metab Care. 2006 Nov;9(6):757-62. Review. PMID: 17053431.
  3. Heyneman CA. Zinc deficiency and taste disorders. Ann Pharmacother. 1996 Feb;30(2):186-7. Review. PubMed PMID: 8835055.
  4. Siepmann M, Spank S, Kluge A, Schappach A, Kirch W. The pharmacokinetics of zinc from zinc gluconate: a comparison with zinc oxide in healthy men. Int J Clin Pharmacol Ther. 2005 Dec;43(12):562-5. PMID: 16372518.
  5. Siepmann M, Spank S, Kluge A, Schappach A, Kirch W. The pharmacokinetics of zinc from zinc gluconate: a comparison with zinc oxide in healthy men. Int J Clin Pharmacol Ther. 2005 Dec;43(12):562-5. PMID: 16372518.
  6. Gandia P, Bour D, Maurette JM, Donazzolo Y, Duchène P, Béjot M, Houin G. A bioavailability study comparing two oral formulations containing zinc (Zn bis-glycinate vs. Zn gluconate) after a single administration to twelve healthy female volunteers. Int J Vitam Nutr Res. 2007 Jul;77(4):243-8. PubMed PMID: 18271278.
  7. Yamaguchi M. Role of nutritional zinc in the prevention of osteoporosis. Mol Cell Biochem. 2010 May;338(1-2):241-54. Review. PMID: 20035439.
  8. Hyun TH, Barrett-Connor E, Milne DB. Zinc intakes and plasma concentrations in men with osteoporosis: the Rancho Bernardo Study. Am J Clin Nutr. 2004 Sep;80(3):715-21. PMID: 15321813.
  9. Nielsen FH, Lukaski HC, Johnson LK, Roughead ZK. Reported zinc, but not copper, intakes influence whole-body bone density, mineral content and T score responses to zinc and copper supplementation in healthy postmenopausal women. Br J Nutr. 2011 Dec;106(12):1872-9. doi: 10.1017/S0007114511002352. PubMed PMID: 21733304.
  10. Rodondi A, Ammann P, Ghilardi-Beuret S, Rizzoli R. Zinc increases the effects of essential amino acids-whey protein supplements in frail elderly. J Nutr Health Aging. 2009 Jun;13(6):491-7. PubMed PMID: 19536417.
  11. Sadighi A, Roshan MM, Moradi A, Ostadrahimi A. The effects of zinc supplementation on serum zinc, alkaline phosphatase activity and fracture healing of bones. Saudi Med J. 2008 Sep;29(9):1276-9. Erratum in: Saudi Med J. 2008 Dec;29(12):1836. PubMed PMID: 18813411.
  12. Peretz A, Papadopoulos T, Willems D, Hotimsky A, Michiels N, Siderova V, Bergmann P, Neve J. Zinc supplementation increases bone alkaline phosphatase in healthy men. J Trace Elem Med Biol. 2001;15(2-3):175-8. PubMed PMID: 11787985.
  13. Willis MS, Monaghan SA, Miller ML, McKenna RW, Perkins WD, Levinson BS, Bhushan V, Kroft SH. Zinc-induced copper deficiency: a report of three cases initially recognized on bone marrow examination. Am J Clin Pathol. 2005 Jan;123(1):125-31. PMID: 15762288.
  14. Hedera P, Peltier A, Fink JK, Wilcock S, London Z, Brewer GJ. Myelopolyneuropathy and pancytopenia due to copper deficiency and high zinc levels of unknown origin II. The denture cream is a primary source of excessive zinc. Neurotoxicology. 2009 Nov;30(6):996-9. Epub 2009 Sep 2. PMID: 19732792.