Extrait retouché du chapitre 10 "Être magique" de mon livre Respirer le Bonheur

J’ai demandé de nombreuses choses à la vie par la visualisation. Il s’agit d’être convaincu, de croire sans aucun doute. Les événements peuvent arriver très vite et les changements peuvent se créer dans la seconde. Il suffit de le décider. Sans les outils qui suivent, je n'aurai pu réaliser mes rêves. La magie, c’est d’abord être conscient de nos désirs et de s’y attarder. C’est excitant de se demander ce qu’on veut dans la vie. Si ça devient une tâche lourde et qu’on n’y prend pas de plaisir, on n’a pas compris l’essence même de cette «magie».

1-Pour commencer (et on pourrait s’arrêter là car cette action de se sentir en vie est tellement riche qu'à elle seule elle procure du bonheur tout au long de notre journée; certains auteurs ont décrit ce pouvoir puissant lorsqu'ils étaient prisonniers dans des camps), le bonheur c'est de chérir avec émotions ce que l’on possède (santé, famille, passions, etc.) et appréciez, remercier (voir bientôt "le carnet de gratitude" sur jmag qui nous permet de renforcer notre esprit);

2- "Parler avec la vie" et manifestez:

Profitez des effets de la pleine lune pour écrire vos voeux les plus chers, les plus fous.

Écrivez, dessinez ce que vous désirez. J'ai déjà tapissé mes murs avec des mots, des dessins et des symboles, de manière à envoyer des messages de ce que je désirais à la vie; j'ai commencé dans la jeune vingtaine avec des rubans et beaux papiers d’emballage pour recevoir dans  la même semaine un cadeau du Brésil, d’une famille qui m’avait connue lorsque j’avais deux ans. Je n’aurais jamais pu imaginer recevoir quelque chose d’eux. Ce geste m’a marqué puisque c’était la première fois que je demandais et que je recevais de cette façon. J’ai donc continué d’envoyer des signes à la vie et de recevoir d’elle. Je suis en constante communication avec elle. J’ai conservé cette manie.
Afficher des dessins, phrases qui inspirent et votre tableau de visualisation (vos voeux sur papier) engendrent automatiquement des déclics positifs, de la bonne humeur.

3-Ressentir, sentir les bénéfices de ce que nous procurent les situations désirées: les vivre réellement, aller jusqu'à les partager, les imaginer... loin! se voir vieillir avec. Le côté positif, selon certains philosophes, c'est que, si c'est bien fait, notre cerveau va chercher les mêmes bénéfices que si on avait réellement ce que nous désirons. Bonheur assuré. Ressentir les émotions associées à l'obtention de nos désir, prendre le temps, chaque jour, de réaliser ce que nos voeux nous procurent: c'est la clef! Comme si plus on voyait les couleurs, sentait les odeurs, vivait les effets de nos voeux désirés avec tous nos sens nous créions un effet de d'aimant, de rapidité de manifestation. Ainsi, berçant mon bébé lorsqu'il avait quelques mois, je me coupais de télé, radio, pour m'apaiser et me répéter cette phrase approximative tirée d'un film étonnant ("What the bleep do we know" pour ceux qui veulent s'aventurer!):

« Je prends ce moment pour créer ce que je veux (et alors, je ressens tout ce que je veux, dans la joie). Maintenant, si c’est vrai que j’en suis capable, envoie-moi (je parle à la vie) un signe aujourd’hui pour me montrer que tu portes attention à toutes ces choses que je crée (je les ressens encore) et envoie-les de façon surprenante pour que je sois certaine que ça vienne de toi et que je sois fascinée par mon pouvoir». Le lendemain, je recommence avec plus d’affirmation. Ce qui est bien, c’est que plus on a des signes, plus on a confiance et plus on y arrive. Les yeux ouverts ou fermés, on ne fait rien d’autre que de sentir ce que l’on veut, en imaginant dans les moindres détails ce que réaliser nos buts nous procure: les odeurs, ce qui nous entoure, comment nous sommes, ce que ça nous fait, ce que nous voyons, ce que nous entendons, etc. On implique tous nos sens.

Le plus important de tout, oublier la rigueur, faites en vous amusant, avec souplesse! Nul besoin de mesurer notre course! Et quel beau moment à passer avec les enfants, avec ceux qu'on aime et à apprendre à les connaître, savoir ce qui est important pour eux et pour nous! Mon tableau de visualisation a trainé un mois durant avant le 1er de l'an tellement je joue avec les images et les mots.

4-À l'écoute des signes
Cette ouverture à elle seule peut vous aider grandement car elle nous sort de notre machinisme et nous ouvre à la magie, à la souplesse, à la réalisation de notre vie. Lorsque j'ai un voeu cher, je fais un pas vers celui-ci une fois qu'il est défini et ressenti (exemple: placer un appel, en parler, ce qui nous vient et qui nous fait marcher dans le chemin vers notre rêve). Puis je reçois la réponse: est-elle positive? je continue, sinon, je prends un autre chemin...

5-Ne rien forcer
Demeurer positif. Les signes nous guident, sommes-nous à l a bonne place ou non? il ne faut pas s'acharner, mais plutôt tenter une voie différente qui nous procurera un plus grand bonheur. Il faut penser que tout arrive pour une raison et demeurer centré sur nos désirs. Ne pas forcer, ne signifie pas ne rien faire. Il faut toujours marcher vers nos rêves pour les réaliser. Suivre ce que «ça nous dit», être à l’écoute sans douter ni sous-estimer notre instinct, il nous oriente, nous montre le chemin pour mieux vivre notre vie.

En terminant, un ami passé maître dans cette pratique me mentionnait que c'était souvent plus payant pour lui de s'y appliquer que de partir en vacances... Offrez du bonheur à ceux que vous aimez qui ne peuvent partir à l'extérieur en leur envoyant ce billet. Je ne pars pas l'été, je ne prends pas de vacances mais je m'amuse à jouer la touriste chez moi dans ma région et à réaliser mes voeux, ma vie, chaque jour qui passe!

Pour plus de détails, encore une fois, vous pouvez lire le chapitre en question!

Ou demandez, commentez ici!