par CÉLINE ARSENAULT, ND. A.

 

L'eczéma est souvent considéré comme une affection bénigne par toute personne qui n'est pas concernée par ce problème, car il ne touche que la peau. Par contre, les gens qui en souffrent tiennent un tout autre discours. 

Ce trouble cutané peut être très dérangeant pour les individus, petits et grands, qui le subissent et pour les parents d'enfants qui en sont atteints. Que ce soit à cause de grandes démangeaisons, de l'apparence de la peau, de multiples réveils nocturnes causés par l'inconfort, de complications possibles relatives à l'infection, la personne malade souhaite le rétablissement complet de son état. 

Les traitements médicaux actuels consistent presque essentiellement à recommander des crèmes à base de corticostéroïdes (cortisone) afin de réduire l'inflammation et les démangeaisons. Ces baumes sont relativement efficaces lorsqu'ils sont utilisés dans les cas bénins, mais ils sont inutiles pour stopper ou soulager significativement l'eczéma chronique. 

Depuis plus de vingt-cinq and, mon expérience professionnelle comme naturopathe m'a permis de constater que l'eczéma se guérit. Pour y arriver, vous devez cerner la cause et modifier vos habitudes de vie, car cette affection de la peau apparaît sur un terrain propice à son développement. Votre héritage génétique peut être en cause, mais il existe des facteurs qui stimulent, dans votre corps ou dans celui de votre enfant, l'apparition de l'eczéma. 

 

QU'EST-CE QUE L'ECZÉMA? 

L'eczéma est une inflammation non contagieuse de la peau, appelée parfois "dermatite atopique". Cette affection cutanée n'est pas provoquée par une infection. Elle englobe plusieurs types de problèmes de peau qui "s'expriment" de façons variables par des rougeurs, des plaques de peau très sèches, des squames, de fines vésicules suintantes formant des croûtes et entraînant des démangeaisons. 

Ce trouble de la peau peut être temporaire ou chronique, léger ou sévère, et plus rarement très grave. Il est souvent associé à un terrain allergique ou à l'asthme. 

Cette affection est donc assez courante, particulièrement chez les enfants nés au sein d'une famille ayant des antécédents d'allergies. Elle touche aujourd'hui près de 20% des enfants en France, comparativement à 3% ou 5% il y a 30 ans. 

L'eczéma peut s'aggraver si une infection bactérienne survient dans les lésions de grattage, si la personne atteinte contracte l'impétigo ou le virus de l'herpès simplex ou si elle démontre une réaction allergique violente à la suite d'une dermatite de contact. Par exemple, le contact avec du sumac vénéneux (herbe à puce) peut susciter une grave réaction allergique. 

 

TYPES D'ECZÉMA

Il existe plusieurs type d'eczéma, je vais aborder les deux formes les plus courantes: l'eczéma atopique et l'eczéma de contact. Il existe aussi l'eczéma séborrhéique, l'eczéma variqueux, l'eczéma nummulaire et l'eczéma bulleux. 

 

ECZÉMA ATOPIQUE (DERMATITE ATOPIQUE)

L'eczéma atopique est la forme la plus répandue d'eczéma chronique. Dans 90% des cas, cette affection apparaît chez l'enfant avant qu'il ait 5 ans. La composante héréditaire peut être présente et un ou des membres de la famille peuvent souffrir d'allergies saisonnières ou alimentaires ou d'asthme. 

Ce type d'eczéma se manifeste par des rougeurs et un assèchement de la peau qui apparaissent le plus souvent dans les plis des coudes ou des genoux, sur le visage ou encore sur les jambes, sur le dos et même sur le ventre. 

 

ECZÉMA DE CONTACT (DERMATITE DE CONTACT)

L'eczéma de contact se produit lorsque l'irritation de la peau est provoquée par le contact avec des produits irritants ou allergènes pour la personne concernée. En ce qui a trait au bébé, les causes des l'eczéma de contact peuvent être nombreuses. Par exemple, le bébé peut être irrité par un savon parfumé, par les couches de papier et par certaines crèmes pour la peau, par les boutons métalliques de ses vêtements ou encore par certains bijoux. Quant à l'adulte, les causes de l'eczéma de contact peuvent être reliés au parfum, à une mousse pour le bain, à une crème, à divers produits chimiques utilisés à la maison ou au travail, à un bijou, à un métal, etc. L'irritation peut être rapide ou retardée dans le temps. L'intensité varie aussi grandement: de légères rougeurs à de graves ulcérations. Dans les cas très graves, comme lors d'une allergie au latex, l'irritation peut mener à un choc anaphylactique. 

 

LES CAUSES DE L'ECZÉMA

Le corps est un organisme vivant et intelligent. Il a donc la capacité de s'adapter, de se transformer et de se guérir. Une maladie comme l'eczéma, ou une autre affection, vous informe que votre milieu interne vit un déséquilibre. Votre "terrain" s'est modifié, il a laissé croître des "mauvaises herbes" à la place des "fleurs" habituelles. 

Votre milieu physique (structure), biochimique (pH, oxydation, nutriment), énergétique (méridien) et émotionnel subit continuellement des agressions que votre corps tente d'équilibrer, de compenser. Si vous n'apportez pas les changements qui s'imposent par préventions, la maladie sera alors la solution pour que votre corps retrouve un certain équilibre. 

Ainsi bien, qu'il y ait des principes de base à l'origine de ces déséquilibres, vous devez découvrir ceux qui vous concernent. Ils vous faut alors procéder par étape, tout simplement jusqu'à ce que votre santé soit rétablie. 

 

ALIMENTATION

Le premier aliment qui entre en cause avec les problèmes de peau comme l'eczéma, c'est le lait de vache. Il est d'ailleurs l'un des principaux aliments allergènes chez l'enfant, tout comme les oeufs. 

La consommation excessive de produits laitiers chez la femme enceinte surexpose le bébé à cet aliment. L'enfant peut alors développer une sensibilité au lait de vache ou à la protéine bovine après la naissance. 

Voici une suggestion simple. Pendant un mois, cessez la consommation de produits laitiers à 100%: lait, fromage, yogourt, crème glacé et substances laitières. Il faut bien lire les étiquettes. Notez les changements, ou l'absence de possible changements, quant à l'état de votre santé ou de celle de votre enfant. 

D'autres aliments peuvent entraîner des cas d'eczéma. Les principaux allergènes comestibles autres que le lait sont les oeufs, les noix, le soya, les poissons, le blé et les arachides. Un enfant peut aussi réagir aux carottes, au lait de chèvre ou à tout autre aliment. 

Si vous avez procédé à une diète d'élimination en tentant d'enlever les aliments qui sont, selon vous, problématiques et que le problème persiste, il peut être utile de passer un test d'allergies chez l'allergologue pour déceler les aliments qui font intervenir les immunoglobulines E(IgE). Cela dit, les résultats peuvent être décevants, car ce sont souvent les intolérances alimentaires qui sont en cause dans les cas d'eczéma, et donc les allergies de type III faisant intervenir les immunoglobulines G (IgG). Les IgG impliquent des réactions retardées dans le temps. 

Sur le plan de l'alimentation, l'autre volet à considérer est l'équilibre des aliments acides et alcalins. Plusieurs personnes atteintes d'eczéma ont remarqué que leurs symptômes s'aggravaient lorsqu'elles mangeaient des aliments plus acides comme l'orange, le pamplemousse, le citron, la tomate, le kiwi, l'ananas ou encore certaines variétés de pommes ou de jus. Les boissons gazeuses, les sucreries et l'excès de consommation de viande rouge ont aussi un grand pouvoir acidifiant. 

Par ailleurs, la percée dentaire chez le tout-petit modifie l'équilibre acidobasique et peut favoriser l'apparition de l'eczéma chez les sujets sensibles. Les grandes périodes de stress modifie aussi l'équilibre acidobasique, ce qui peut provoquer des crises d'eczéma chez certains individus. 

Par contre, pour qu'un déséquilibre ait lieu, l'organisme doit déjà être au bord du "débalancement", sinon il ne réagirait pas avec de l'eczéma. Le but dans la thérapeutique est alors de diminuer votre niveau d'acidité afin d'être capable de faire face à l'imprévu (qui augmente votre stress) sans développer d'eczéma. 

Pour diminuer l'acidose métabolique, il faut avant tout bien vider l'air résiduel de nos poumons, car le CO2 est générateur d'acides dans le corps. D'où l'importance de ventiler nos poumons à l'air pur par des respirations profondes abdominales, par des marches rapides, en faisant du vélo, de la course, du soccer, du tennis ou en chantant. De plus la consommation de légumes en grande quantité apporte des minéraux qui ont un pouvoir alcalinisant pour le corps. 

Je vous invite à tenir un journal de santé dans lequel vous écrivez votre alimentation en détail quand l'eczéma surgit et avec le temps vous découvrirez quels aliments ou situations sont problématiques pour vous ou pour votre enfant. Notez aussi le contexte de vie: stress, manque de sommeil, constipation, utilisation de produits chimiques, de nouveaux savons, etc. 

Par ailleurs, la présence du chlore dans l'eau domestique est un élément très irritant pour la peau des tout-petits et même pour celle des plus grands. Le chlore assèche la peau. Si vous ou votre enfant avez plus de rougeurs ou de démangeaisons après la douche ou le bain, n'utilisez pas de savon la prochaine fois pour vérifier si les rougeurs persistent. Si oui, il est possible d'ajouter un filtre de douche au charbon pour éliminer le chlore. Ils sont faciles à trouver sur le Web ou dans les boutiques d'aliments naturels. 

La santé de l'intestin aura aussi son importance dans l'eczéma. Vérifiez si l'élimination intestinale se fait tous les jours et abondamment. En aucun cas vous ne devez tolérer la constipation, et ce, à tout âge. L'accumulation de toxines dans l'intestin surcharge le foie et perturbe le microbiote. L'équilibre entre les bonnes et les mauvaises bactéries est rompu et l'acidité dans le corps s'accumule davantage.

Pour favoriser une saine élimination intestinale, vous devez consommer suffisamment d'eau de qualité, non chlorée. Le chlore est ajouté à l'eau de nos municipalités pour enlever les bactéries pathogènes. Lorsque nous buvons de l'eau chlorée plusieurs fois par jour, nous affaiblissons notre microbiote. De plus, il est essentiel de manger des fibres en abondances: légumes crus et cuits, fruits, céréales complètes (en diminuant le gluten et les excès de céréales). Le mouvement et l'activité physique telle que la marche ou différents sports activent aussi votre péristaltisme, soit le mouvement de votre intestin, ce qui permet une meilleure élimination intestinale. 

L'ajout de probiotiques adaptés à l'âge est à considérer. Ces bonnes bactéries, les soldats de votre intestin, se trouvent dans les magasins de produits naturels ou dans certaines pharmacies. Ils sont beaucoup plus concentrés que ce que l'on retrouve dans les yogourts et ils sont de meilleures qualités, car ils ne contiennent pas de sucre ajouté et ils renferment des souches reconnues pour leur efficacité. Il existe des produits adaptés aux besoins du nourrisson, de l'enfant ou de l'adulte. 

 

CARENCES NUTRITIONNELLES

Certaines carences nutritionnelles perturbent l'équilibre du terrain et favorisent l'apparition de l'eczéma. C'est le cas du déséquilibre entre les apports d'oméga-6 et d'oméga-3 dans notre alimentation. L'alimentation moderne fournit davantage d'acides gras oméga-6 (huile de tournesol, de carthame, de maïs, soya, pépin de raisin, viande industrielle, etc.) que d'acides gras oméga-3 (sous forme d'acide alpha-linolénique (AAL) pour les huiles végétales - lin, chanvre, canola, noix de Grenoble, soya - et d'EPA et DHA pour les poissons). Le ratio de consommation d'oméga-6 : oméga-3 pour les occidentaux varie entre 10 : 1 à 30 : 1. C'est pour cette raison qu'il y a tant de publicités sur la nécessité de consommer des gras oméga-3. Selon les dernières études, le ratio idéal d'oméga-6 : oméga-3 serait de 1: 1 à 4: 1. Un excès de gras oméga-6 augmente entre autres les problèmes d'inflammation dans l'organisme, tandis que les gras oméga-3 font l'action inverse. 

Les noix, les graines et leurs huiles de première pression à froid ainsi que les gras de poissons fournissent au corps des acides gras essentiels au métabolisme. Ces gras maintiennent l'intégrité des membranes cellulaires, soutiennent les systèmes immunitaires, hormonale et cardiovasculaires. Ils contribuent à conserver l'intégrité de la peau, diminuent les réactions allergiques et possèdent des propriétés anti-inflammatoires. Ils sont donc nécessaires à la santé. 

Un autre nutriment clé à considérer pour la santé de la peau et des muqueuses est le zinc. En général, soit la consommation alimentaire est insuffisante en zinc, soit le corps a des besoins accrus. Chez l'enfant, il est fréquent de constater un manque de ce nutriment. Le jeune qui mange peu de viandes et peu de noix ou de graines est potentiellement à risque d'une carence en zinc. 

De plus, la charge de métaux lourds que l'enfant hérite de sa mère pendant la grossesse et l'allaitement vient puiser dns ses réserves de zinc, car ce minéral est un antagoniste important de plusieurs métaux toxique. Plusieurs signes vous avertissent de cette carence potentielle: grincement de dents (bruxisme), peau sèche, fermeture du goût (l'enfant ne mange que ce qu'il veut bien manger), voix nasillarde, taches blanches sur les ongles, acné chez les adolescents, etc. 

Les adolescents et les adultes peuvent également manquer régulièrement de zinc. Il ne faut pas oublier que la pollution est omniprésente dans l'air, l'eau et les aliments. Elle nous met en contact avec une multitude de substances toxiques qui augmentent nos besoins en zinc. 

 

LES SOURCES ALIMENTAIRES DE ZINC

Huître, viande, foie, oeuf, poisson maigre (morue, flétan), paloudres, céréale complète, graine de citrouille, de sésame et de tournesol, noix, légumineuses, champignons shiitake, levure de bière et spiruline. 

Nous vivons dans une société en manque de temps dans laquelle tout va trop vite. Il n'est alors pas surprenant que plusieurs cherchent la crème ou la pilule miracle pour guérir sur le champ les petits et les gros "bobos". Mais la solution ne peut pas être aussi simple. Le corps humain est complexe et pour qu'il atteigne une guérison durable, mieux vaut le connaître et l'écouter davantage afin de trouver des solutions adéquates. 

Il est bon d'utiliser une crème pour soulager les démangeaisons reliées à l'eczéma. Il en existe plusieurs sortes en magasin de produits naturels. Il faut les essayer et souvent les alterner pour maintenir une efficacité. Ce n'est qu'un soutien temporaire puisqu'il faut aller à la source du problème. 

C'est à ce quoi je vous invite pour régler une fois pour toutes ce problème qui vous incommode.