Deux édulcorants d'origine végétale – Fruits des moines & Stévia

Écrit par: L'équipe Maison Jacynthe
|
Publié le: 2 janvier 2022
Deux édulcorants d'origine végétale – Fruits des moines & Stévia

 

Fruit des moines (Siraitia grosvenorii ou Luo Han Guo

Le fruit des moines est une plante herbacée vivace et cultivée en Asie. Ce fruit rond et de couleur verte était utilisé traditionnellement dans la médecine populaire pour le traitement de plusieurs maladies courantes comme la toux, le rhume, les maux de gorge, la constipation et la soif extrême. Des études au cours des dernières décennies ont fait progresser la connaissance des propriétés biochimiques et pharmacologiques de ce fruit. Jusqu'à présent, plusieurs composés ont été identifiés et isolés du fruit du moine, tel que l'extrait de mogroside (antioxydant). Les propriétés biochimiques ainsi que les avantages pour la santé du fruit des moines sont discutés dans cette étude.

Également d’autres études citées dans le même texte décrivent certaines propriétés que le fruit du moine aurait comme rôle dans la prévention des maladies : antihyperglycémique et antidiabétique, anti-obésité, antifatigue, anticancer. 

On concluait en mentionnant que le fruit du moine est une excellente source de triterpinoïdes, un groupe de mogrosides responsables du pouvoir sucrant et des propriétés pharmacologiques du fruit. L'extrait de mogroside du fruit du moine donne un pouvoir sucrant plus élevé (>300 fois) que le sucrose avec une valeur calorique faible ou nulle. Plusieurs aliments sucrés avec des mogrosides ou un extrait de fruit des moines ont montré une réduction significative de l'indice glycémique et des diabètes.  Le fruit de moine en tant qu'édulcorant présenterait un large champ d'application pour son utilisation en tant qu'édulcorant de table ainsi que dans différentes industries alimentaires, de confiserie, de boissons et pharmaceutiques. 

 

Stévia (Stevia rebaudiana)

Jadis en Amérique du Sud, les Indiens l’ajoutaient aux infusions de plantes pour les adoucir; au Brésil & Paraguay, il est utilisé en cuisine depuis des siècles; en Amérique latine, il est considéré comme hypoglycémiant, hypotenseur, diurétique et cardiotonique. C’est plutôt au début du 20e siècle que l’on commence à s’y intéresser réellement, son pouvoir sucrant est de 100 à 300 fois supérieur à celui du sucre sans une aucune calorie. C’est au Japon que l’on mit au point une méthode d’extraction des glucosides du stévia, ainsi on autorisa l’extrait de stévia comme édulcorant alimentaire. Son usage s'est rapidement répandu un peu partout dans le monde, on le retrouve comme additif alimentaire, édulcorant ou supplément, selon l’approbation de chaque pays concernant son usage. 2

Au Canada, depuis septembre 2009, le stévia et ses extraits sont autorisés, sous certaines conditions, comme ingrédient médicinal et non médicinal dans les produits de santé naturels.

Le stévia fait aussi partie de la liste des édulcorants de table et d’édulcorants dans certaines catégories d’aliments autorisés par Santé Canada. (3-4)

 

Références :  

1.A K PandeyOm Prakash ChauhanMonk fruit (Siraitia grosvenorii) - health aspects and food applications, Pantnagar Journal of Research ol. 17(3), September-December, 2019] https://www.researchgate.net/publication/339106844_Monk_fruit_Siraitia_grosvenorii_-_health_aspects_and_food_applications 

2. https://www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/Fiche.aspx?doc=stevia_ps

3. https://www.canada.ca/fr/sante-canada/services/aliments-nutrition/salubrite-aliments/additifs-alimentaires/listes-autorises/9-edulcorants.html

4. https://www.canada.ca/fr/sante-canada/services/aliments-nutrition/participation-public-partenariats/modification-listes-additifs-alimentaires-autorisees-visant-permettre-recours-glycosides-steviol-titre-edulcorants/consultation.html

Article précédent:
Article suivant:
Commentaires

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire

Vous n'avez pas de compte ?

Sign Up for free