Liste d'ingrédients bannis

Toujours dans un désir de vous offrir le meilleur, nous mettons régulièrement à jours notre liste d'ingrédients bannis de nos produits.

 

Produits d'origine animale:

Tout nos produits sont vegan, ils ne sont pas testés sur les animaux, et nous n'utilisons pas de produits d'origine animale dans notre compositions. 

Note: exeption pour quelque produits pour lesquel nous n'avons pas encore trouvé d'alternative vegan, mais nous travaillons dessus. Tel que nos collagènes marin ainsi que le crayon pour les yeux Oh! Violet.

 

 Phtalate de diéthyle (DEP) et autres esters de phtalate
Le DEP est l’un des nombreux esters de phtalate d’usage courant. Il est utilisé, en particulier, dans une large gamme de cosmétiques et autres produits d’hygiène. Il est aussi employé en tant que dénaturant de l’alcool (pour rendre l’alcool impropre à la consommation). Bien que le DEP ait généralement été considéré de faible toxicité et qu’il ne semble pas présenter le même degré de toxicité pour l’appareil de reproduction que certains autres phtalates (en particulier le phtalate de bis), des études récentes soulèvent tout de même des préoccupations significatives quant à sa sûreté. Les effets à long terme d’une telle exposition directe et répétée au DEP ne sont pas encore bien compris. Cependant, des études récentes indiquent que des modifications de l’ADN des cellules du sperme sont plus prévalentes chez les individus qui montrent également des niveaux élevés de MEP dans les urines; des études supplémentaires sont nécessaires pour déterminer s’il y a une relation de causalité. Plus récemment encore, des recherches ont identifié un lien possible entre l’exposition à deux métabolites de phtalate, le MEP et le MBP (phtalate de monobutyle), mesurés dans des échantillons d’urine, et un fonctionnement pulmonaire déficient chez les hommes adultes.  Responsables selon de nombreuses études, entre autres, de la puberté précoce, déséquilibres hormonaux.

 

p-phénylènediamine « PPD » colorants dérivés du goudron de houille et des colorants identifiés par « CI » suivi de cinq chiffres.

Utilisés dans certaines colorations pour les cheveux et dans de nombreux produits cosmétiques pourraient être cancérigènes et contenir des métaux lourds toxiques pour le cerveau. Attention: certains colorants sont inoffensifs, comme le CI 77820.  


DEA (cocamide dea, lauramide dea et tout ce qui contient le mot « dea »)

Utilisés dans les cosmétiques crémeux et moussants, tels que les produits hydratants et les shampooings, peuvent réagir avec d’autres substances et former des nitrosamines cancérigènes.


Dibutyl phthalate (aussi connu sous le nom de dbp ou ester)

Utilisé comme plastifiant dans les produits pour les ongles. Il est considéré comme toxique pour la reproduction et suspecté d’interférer avec la fonction hormonale.


EDTA (Les lettres « edta » sont généralement combinées avec un autre mot, comme par exemple tetrasodium edta et trisodium edta)

Utilisé dans les savons et autres produits lavants. C’est une substance qui peut se fixer dans l’organisme et est difficilement dégradable ce qui peut donc contaminer l’eau potable. On n’en sait pas encore assez sur ses effets sur le corps humain.


Formaldéhyde et le toluène (dmdm hydantoin, diazolidinyl urea, imidazolidinyl urea, methenamine, 2-bromo-2-nitropropane-1,3-diol et quarternium-15)

Utilisés dans les vernis à ongles, les fortifiants pour les ongles, les savons, les shampoings et les préparations pour la croissance des cheveux. Ils libèrent de façon lente et continue de petites quantités de formaldéhyde, substance cancérigène.


Methylisothiazolinone

Conservateur et allergène très puissant et plusieurs personnes peuvent faire des réactions à son contact.


Musc synthétique (HHCB et AHTN)

Les muscs synthétiques sont des composés aromatiques industriels utilisés au lieu des muscs naturels, bien plus coûteux. Ils sont incorporés dans de nombreux produits quotidiens, dont des détergents, des rafraîchisseurs d’ambiance, des crèmes, des savons et des parfums. Les muscs synthétiques peuvent se concentrer dans les tissus vivants ; en effet, les muscs utilisés dans les parfums sont également détectés comme contaminants du sang humain et du lait maternel. Il existe de plus en plus de preuves  que certains muscs nitrés et muscs polycycliques, dont ceux communément utilisés dans les parfums, sont capables d’interférer avec le système hormonal chez les poissons, les amphibiens et les mammifères, et peuvent exacerber les effets de l’exposition à d’autres substances toxiques. Bien que l’activité œstrogénique présentée par le HHCB  et l’AHTN chez les mammifères soit relativement faible, des effets anti-œstrogènes ont été observés pour ces mêmes composés à des concentrations 100 fois plus faibles. 


Parabènes (methylparaben, propylparaben, butylparaben, et tous les autres ingrédients se terminant par « paraben »)

Utilisés comme agents de conservation dans presque tout. Ils sont considérés comme perturbateurs endocriniens et pourraient interférer avec les fonctions reproductrices mâles. il ne faut surtout pas négliger l’effet cumulatif des parabènes dans les tissus adipeux. Une étude menée par un groupe de chercheurs de l'Université de médecine de Tokyo a montré que le méthylparaben, appliqué sur la peau à une concentration telle qu'on le trouve dans les produits cosmétiques, accélérait le vieillissement cutané si la peau était exposée au soleil.


Parfum ou Fragrance synthétique

Utilisés pour donner une odeur aux produits de maquillage, aux crèmes pour le visage, aux shampoings, etc... La recette des fragrances utilisées dans les produits est considérée secrète, alors il est impossible de savoir ce qu’ils contiennent. Certains ingrédients utilisés peuvent déclencher des allergies et de l’asthme et sont associés au cancer et à l’intoxication des neurones.


PEG et PPG (tous les ingrédients qui commencent par PEG ou PPG, comme le PEG-40 hydrogenated castor oil)

Utilisés dans les produits cosmétiques pour assouplir, lisser et humidifier. Le cyclotétrasiloxane est considéré comme perturbateur endocrinien et substance potentiellement toxique pour la reproduction. Ces composés sont issus de la pétrochimie, donc reconnus comme cancérigènes.

 

Pétrolatum (Comme le petrolatum, l’huile minérale et le pétrole distillé ou petroleum distillates sont des produits dérivés du pétrole)

Utilisé dans certains produits capillaires pour la brillance et en tant que barrière hydratante dans des baumes pour lèvres, rouges à lèvres et produits hydratants. C’est un produit pétrochimique qui peut contenir des impuretés cancérigènes.

Silicone

Utilisé comme lubrifiant, démêlant pour les cheveux. C’est un produit adhérant qui s’agrippe aux cheveux et en bouche les pores et les cuticules.

 

Siloxanes (ingrédients se terminant par « siloxane » ou « cone », comme cyclotétrasiloxane et cyclomethicone) 

Utilisés dans les produits cosmétiques pour assouplir, lisser et humidifier. Le cyclotétrasiloxane est considéré comme perturbateur endocrinien et substance potentiellement toxique pour la reproduction.

 

Sodium laureth sulfate (et la plupart des ingrédients se terminant en « eth », comme le steareth-10, le ceteareth et le choleth-20) 

Utilisé dans les produits moussants tels que les shampoings, nettoyants et produits pour le bain. Il peut contenir du 1,4-dioxane, potentiellement cancérigène.


Sulfate ou sulfonate

Utilisé pour faire mousser en donnant une bonne consistance au shampoing est en fait un ingrédient qui ne coûte pas cher, irritant et asséchant.

Triclosan

Utilisé dans les produits antibactériens tels que le dentifrice, le savon, les désinfectants pour les mains. Il est suspecté d’interférer avec la fonction hormonale et de contribuer à la bactérie qui résiste aux antibiotiques.

Newsletter Maison Jacynthe
Inscrivez-vous!