Pour les bienfaits de ces ingrédients et de la combinaison collagène & acide hyaluronique, écoutez le début du direct avec Jean-Yves Dionne déposé ici.  

Après plus de 30 ans végé puis végane, j’ai commencé à ressentir un inconfort – il y a quelques mois – dans les articulations lors des entraînements; j’ai interrogé notre pharmacien qui m’a dirigée vers ces ingrédients et en quelques jours, immense changement, au niveau de ma peau aussi! Et plus de crunch dans les genoux.

Note aux véganes (et je suis plus qu’ouverte à la discussion constructive, tous nos choix sont pris avec conscience, respectent nos valeurs et les animaux-humains-planète) : notre collagène vient des résidus d’une pêche écoresponsable. Il s’agit donc d’une valorisation des rebuts de cette industrie. 

Le « collagène végane » n’existe pas. Il s'agit souvent que d’un acide aminé ou quelques acides aminés de synthèse et ne génère pas les bénéfices recherchés. Je me considère végane et je choisis ce collagène hautement assimilable et rentable provenant des résidus marins, combiné à l’acide hyaluronique végétal. Et je vis un impact bénéfique autant sur mes articulations que sur ma peau.

Si vous le souhaitez, nous pourrions avoir une version végane, mais n’ayant pas les mêmes effets. Vous me direz. C’est comme la vitamine D3 (qui provient de la lanoline de la laine de moutons que l’on tond sans les meurtrir) VS la D2, végane. Ou comme les omégas 3 qui viennent aussi des rejets marins VS les omégas 3 véganes dont l’impact sur la santé est questionné par nos consultants et spécialistes... 

Je crois en la valorisation des rebuts pour notre terre, pour nous, pour un équilibre. Tout est dans la conscience et les choix respectueux, à mon humble avis!  

 

Avant l'extraction, les peaux de poissons reçoivent un lavage en profondeur avec de grandes quantités d'eau pour nettoyer le collagène et réduire les allergènes à des niveaux indétectables. Ce n'est qu'alors que le collagène est prêt à être hydrolysé avec un acide de qualité alimentaire, puis à nouveau hydrolysé avec une enzyme de qualité alimentaire pour décomposer les poids moléculaires du collagène. Aucun matériau génétiquement modifié n'est utilisé dans ce produit. Après filtration, purification et concentration, le HFC est stérilisé et séché par atomisation pour produire une forme de poudre finale. Ce HFC est une protéine pure et est très soluble dans l'eau, sans odeur ni goût désagréable. Il peut être utilisé comme protéine concentrée ou additif pour des applications nutraceutiques, cosmétiques ou alimentaires et dépassera les exigences de pureté des pharmacopées américaine, européenne et japonaise pour la gélatine.  

 

Le collagène de poisson hydrolysé (HFC) est fabriqué à partir de collagène, la principale protéine présente dans la peau et les os des animaux. Alors que le collagène animal est généralement extrait de la peau de bétail ou de porc, notre collagène de poisson est produit à partir de la peau de poissons sauvages des grands fonds tels que la morue, l'aiglefin et la goberge. Contrairement aux poissons d'élevage et à d'autres animaux, les poissons capturés dans la nature n'ont aucune possibilité d'être exposés à des antibiotiques ou des hormones.  

 

RECHERCHES ET BIENFAITS DU COLLAGÈNE HYDROLYSÉ  

Arthrose & Ostéoporose  

De nombreuses études ont été réalisées pour déterminer si les hydrolysats de collagène aident dans le traitement de l'arthrose et de l'ostéoporose. Dans une étude de 2000, Roland W Moskowitz, MD a conclu que « l'hydrolysat de collagène présente un intérêt en tant qu'agent thérapeutique potentiellement utile dans le traitement de l'arthrose et de l'ostéoporose. Son haut niveau de sécurité le rend attractif en tant qu'agent pour une utilisation à long terme dans ces troubles chroniques. » (1)  

Une étude de 2006 menée par Alfonso E. Bello MD a conclu qu'« un nombre croissant de preuves justifie l'utilisation de l'hydrolysat de collagène pour les patients souffrant d'arthrose ». (2)  

Les tests de laboratoire indiquent que l'augmentation de la production de cartilage articulaire peut être initiée par l'ingestion de collagène hydrolysé, tandis que les tests sur les patients indiquent que certains des groupes de peptides considérés comme nécessaires à la production de cartilage sont absorbés par le sang. (3)  

Il n'est pas concluant si la croissance du cartilage est initiée par la présence du collagène hydrolysé ou si le collagène hydrolysé fournit les chaînes peptidiques pour la croissance. Il est possible que la production accrue de cartilage articulaire soit causée par un ou les deux mécanismes.  

 

Recherches :  

 1.      Moskowitz R.W. (2000) Rôle de l'hydrolysat de collagène dans les maladies osseuses et articulaires, Séminaires Arthritis Rheum, 2, 87-99  

 

2.      Bello A.E. (2006) Hydrolysat de collagène pour le traitement de l'arthrose et d'autres troubles articulaires : une revue de la littérature, Current Medical Research Opinions, 11, 2221-2232 
  

3.      Ohara H (2007) Comparaison de la quantité et des structures de peptides contenant de l'hydroxyproline dans le sang humain après ingestion orale d'hydrolysats de gélatine de différentes sources, Journal of Agricultural and Food Chemistry, 55(2), 1532-1535  

 

Note : La nomenclature type 1,2,3, est caduque dès que le collagène est hydrolysé. Les compagnies qui l’utilisent le font à tort. Le type de collagène fait référence à sa structure « tridimensionnelle » et surtout sa fonction (derme, tendon, etc). Dès que le collagène est hydrolysé, il n’a plus sa structure en 3 dimensions et n’a plus sa fonction dans le corps . Il devient une protéine coupée en petits morceaux (peptides) et donc devient assimilable pour toutes les structures du corps. Le collagène en supplément est bon pour toutes les indications où le collagène est utilisé.

 

Ce produit n'est pas destiné à diagnostiquer, traiter, guérir ou prévenir une maladie.