Lors du développement de notre trousse nutricosmétique (suppléments pour l’effet antiâge sur la peau, pour garder une peau @jeune » longtemps), Jean Yves proposait du sélénium et du lycopène. Nous avons donc soumis une formulation unique, avec un cocktail d’antioxydants véritables - et non synthétiques - pour offrir à notre peau une dose d’antioxydants de choix supplémentaires, toujours dans le but de la supporter côté antiâge.

 

Lycopène - Les propriétés nutraceutiques 

Le lycopène est un caroténoïde qui donne aux légumes et aux fruits leur couleur rouge. En raison de sa structure chimique, le lycopène agit comme un antioxydant, qui est à la base de ses propriétés bénéfiques pour la santé. Le stress oxydatif est reconnu comme un agent important de nombreuses maladies chroniques ; ainsi, le lycopène semble être un médicament universel. Le lycopène a le plus grand potentiel antioxydant parmi les caroténoïdes.1

 

Sélénium - Niveaux de sélénium et maladies de la peau 

Plusieurs études ont étudié l'association entre les niveaux de sélénium et les maladies de la peau. Une revue systématique et cette méta-analyse ont été menées pour évaluer l'association entre les niveaux de sélénium et les maladies de la peau. Vingt-sept études ont été identifiées et regroupées pour comparer les niveaux de sélénium chez des personnes atteintes de maladies de peau. Conclusion : les niveaux de sélénium étaient associés à plusieurs maladies de la peau et à la gravité de la maladie, et des niveaux élevés de sélénium avaient tendance à être un facteur protecteur dans certaines maladies de la peau.

 

Sélénium - Rôle des micronutriments dans la santé et la fonction de la peau

Le sélénium protège la peau du stress oxydatif induit par l'irradiation UV en stimulant les activités des enzymes antioxydantes dépendantes du sélénium, la glutathion peroxydase et la thiorédoxine réductase. Les résultats d'études humaines ont montré que la supplémentation en sélénium conduisait à une augmentation des niveaux de glutathion peroxydase chez les patients atteints de psoriasis, entraînant une amélioration de la maladie. Une carence en sélénium ayant été détectée chez des patients atteints d'épidermolyse bulleuse dystrophique récessive, le niveau de sélénium est un marqueur de cette maladie. De plus, sa carence est associée à un risque accru de cancer de la peau.3

 

Sélénium & Lycophène

Les UV sont une source de radicaux libres. Les antioxydants aident à combattre les effets des dommages oxydatifs causés par les UV.

On combine notre sélénium à un cocktail d'antioxydants composé de lycopène de la tomate (et non synthétique) pour rejoindre cette idée de cofacteur essentiel des voies antioxydantes de notre corps afin de diminuer les dommages dus aux UV.

Une étude clinique randomisée4 concernant la photoprotection de la peau humaine irradiée aux rayons UV a été menée, en double aveugle, auprès de groupes parallèles de jeunes femmes en bonne santé et contrôlée par placebo afin d’étudier l'effet préventif et photoprotecteur d'une formulation antioxydante contenant à la fois des lipides et de l'eau et composés solubles : caroténoïdes (bêta-carotène et lycopène), vitamines C et E, sélénium et proanthocyanidines.

Les antioxydants endogènes sont diminués dans la peau et le sang pendant l'exposition aux UV.  Une supplémentation combinée en bêta-carotène, alpha-tocophérol et acide ascorbique en plus des écrans solaires topiques peut aider à réduire le risque de coup de soleil.

L'érythème UV aigu avec réaction de coup de soleil est le facteur le plus important en conjonction avec la dose UV cumulée tout au long de la vie pour induire des dommages cutanés entraînant un photovieillissement et des lésions précancéreuses et cancéreuses.

Dans cette étude, l'administration orale de cette formulation est apparue bien tolérée. Cette formulation contient des composés antioxydants en quantités se produisant à des niveaux physiologiques et peut donc être utilisée en toute sécurité sur une longue période.

Malgré le fait que l'évaluation de la sensibilité à la lumière (dose érythémale minimale, chromamétrie) de la peau n'a pas montré de différences statistiquement significatives entre le groupe prenant la formulation et le groupe placebo, une tendance statistique claire a cependant pu être démontrée, c'est-à-dire que la formulation a pu ralentir le temps de développement et le degré d'érythème induit par les UVB.

Les données recueillies soulignent que la supplémentation retrouvée dans la formulation diminue l'expression induite par les UV des métalloprotéinases matricielles (paramètre principal d'efficacité), MMP-1 et 9, ce qui pourrait être important dans les processus photoprotecteurs.  En conclusion, les données tirées de cette étude démontrent, que par la combinaison d'antioxydants incluse dans cette formulation, qu’une protection sélective de la peau contre l'irradiation peut être obtenue.

 

Autre point intéressant : la justification du sélénium dans les maladies inflammatoires de l'intestin 

Un point de vue basé sur ce mécanisme a été évalué dans une étude.5 Des points forts ont été constatés : la carence en sélénium est une constatation courante dans les maladies inflammatoires de l'intestin et augmente avec la gravité de la maladie; qu'il contribue au fonctionnement efficace du système antioxydant et soulage la colite, qu'il contribue à la cicatrisation des muqueuses en modifiant la réponse immunitaire.  Il peut améliorer le microbiote protecteur de l'intestin, qui est diminué dans les maladies inflammatoires de l'intestin.  Le sélénium peut prévenir le cancer colorectal en modulant plusieurs voies de signalisation.

 

Le sélénium est connu pour ses prétendues propriétés anti-inflammatoires. Il est nécessaire à la biosynthèse des sélénoprotéines à activité enzymatique, qui contribuent à la défense antioxydante et au fonctionnement efficace du système immunitaire. Plusieurs études ont montré que les patients atteints de maladies inflammatoires de l’intestin ont un taux de sélénium inférieur à celui des sujets sains.  Des études antérieures ont indiqué que les sélénoprotéines peuvent freiner la réponse inflammatoire et atténuer le stress oxydatif.  

   
Références : 
1- Małgorzata Grabowska, Dariusz Wawrzyniak, Katarzyna Rolle, Piotr Chomczyński, Stefan Oziewicz, Stefan Jurga, Jan Barciszewski. Let food be your medicine: nutraceutical properties of lycopene. Food Funct.  2019 Jun 19;10(6):3090-3102.  doi: 10.1039/c9fo00580c. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/31120074/
2- Jun Lv, Ping Ai, Shuying Lei, Faqiong Zhou, Shangzhou Chen, Yang Zhang. Selenium levels and skin diseases: systematic review and meta-analysis. J Trace Elem Med Biol. 2020 Dec; 62:126548.  doi: 10.1016/j.jtemb.2020.126548. Epub 2020 May 20. PMID: 32497930 DOI: 10.1016/j.jtemb.2020.126548 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/32497930/
3-Kyungho Park. Role of Micronutrients in skin health and function. Biomo Ther (Seoul) 2015 May; 23(3): 207–217.Published online 2015 May 1. doi: 10.4062/biomolther.2015.003 PMCID: PMC4428712 PMID: 25995818  https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4428712/
4-Anne-Katrin Greul, Jens-Uwe Grundmann, Felix Heinrich, Inka Pfitzner, Jürgen ernhardt, Andreas Ambach, Hans-Konrad Biesalski, Harald Gollnick. Photoprotection of UV-irradiated human skin: an antioxidative combination of vitamins E and C, carotenoids, selenium and proanthocyanidins. Skin Pharmacol Appl Skin Physiol.  Sep-Oct 2002;15(5):307-15.  doi: 10.1159/000064534. PMID: 12239424  https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/12239424/
5-Moein Ala M.D.,  Zahedin Kheyri M.D. The rationale for selenium supplementation in inflammatory bowel disease: A mechanism-based point of view. Nutrition Volume 85, May 2021, 111153. https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0899900721000150