Tout récemment, je lisais un article sur le ‘’Smart food’’ ou ‘’nourriture intelligente’’, vous connaissez ?

Un concept très populaire aux États-Unis déjà depuis plusieurs années et qui fait son bout de chemin, un peu partout dans le monde. Un repas complet dans une seule bouteille ou une barre !

Pourquoi on la qualifie ‘’d’intelligente’’ cette nourriture ? Parce qu’on lui donne le mérite d’être un repas complet et équilibré, pas trop cher et qui apporte 100% de nos besoins nutritionnels (protéines, lipides, glucides, fibres, vitamines, minéraux, oligo-éléments etc… Pouvant remplacer n’importe quel repas dans la journée, sans aucun risque de carence avec la garantie que nous n’aurons pas faim pendant une demi-journée.

Dans cet article, on décrivait l’expérience d’un reporter de France qui s’est amusé  à ne manger que des repas-liquides pendant 10 jours, matin, midi et soir (1).  

Avec comme résultat ? Alors ce qui devait être amusant, c’est finalement révélé déprimant ; au bout du 6ième jour, il n’en pouvait plus, même ses dents ressentaient le besoin de croquer quelque chose de vrai. Oui, le 7ième jour, il commençait à déprimer. Au bout du 8ième jour, il cachait ces bouteilles sous son lit, juste un seul regard sur elles lui donnait la nausée.

Est-ce que ça vous surprend ? Moi, pas du tout. Pour remplacer un repas de temps en temps éventuellement si on est vraiment obligé, je force la note ou qu’il n’y a tout simplement rien d’autre à se mettre sous la dent, mais jamais au grand jamais pour remplacer tous les repas que nous devons consommer journalièrement.

Dans son compte-rendu, on y lit une citation chargée de bon sens provenant d’un dentiste : Les dents sont des organes comme les autres. Si vous ne les sollicitez pas, elles s'atrophient. Chez les personnes âgées, la non-mastication a de vraies conséquences, notamment en termes de troubles digestifs. Jean-Marc Zakine, dentiste à franceinfo.

Voilà, nous avons été créés pour croquer, mâcher, goûter, pour savourer quoi !

Pour faire un parallèle avec les couleurs, un exemple : si demain, toutes les fleurs devenaient de la même couleur, si tous les parfums sentaient la même chose, nous ne trouverions sûrement plus autant d’intérêt à les regarder ou sentir, n’est-ce pas que ce serait ‘’plate’’ ?

L’alimentation, c’est du raffinement, tout ce qu’il y a de plus précieux et c’est bien plus qu’une simple bouteille ou une barre de protéines au goût fade. Un repas, c’est un débordement de saveurs et de couleurs, c’est une assiette variée remplie de nutriments comme un beau gros jardin bien garni.

Chaque couleur d’aliment joue un rôle dans l’assiette. Nuances de vert, de rouge, de rose, en passant par le jaune, les nuances orangées, du bleu au violet... Non, je ne vous décris pas une boîte de crayons pour coloriage si jolis, mais bien ce qui doit se retrouver dans notre assiette ! De la couleur dans l’assiette, c’est du ravissement non seulement pour les yeux mais pour notre corps au complet !

Toutes ces aliments colorés ont une fonction ; ils sont remplis, entre autres, d’antioxydants qui luttent contre les radicaux libres et protègent nos cellules de l’intérieur. Plus, nos couleurs d’aliments sont variées, plus il y a de protection ! (2)

L'article ajoutait que les chercheurs ont tenté de mesure le lien entre la consommation de flavonoïdes, (les antioxydants présents dans ces belles assiettes colorées) et la mortalité. En plus de leur action antioxydante, les flavonoïdes ont une action anti-inflammatoire, anti-mutagène et anti-cancérogène. (3).

Cette étude de Nicolas Bodonno, chercheur à la faculté de médecine et de sciences de la santé de l'Université Edith Cowan en Australie dit qu'il suffirait de consommer environ 500 milligrammes (mg) de flavonoïdes par jour pour réduire le risque de maladie cardio-vasculaire et d'AVC. 

Toute une grande famille, ces flavonoïdes, en voici quelques-uns : lutéoline, apigénine, quercétine, kaempférol, épicathéchine, flavanones comme l'hespéritinie, anthocyanines, isoflavones comme la génistine... Ils ont tous un rôle intéressant à jouer. Ils sont nombreaux.  À nous de les découvrir!

Comment retirer le plein bénéfice de ces flavonoïdes ? Idem, il faut varier au maximum les couleurs !  On les retrouve particulièrement dans les fruits et légumes aux couleurs foncées où les concentrations sont plus élevées.

Légumes et fruits, de vrais alliés-santé ! Rien n’a rien à voir avec un repas en bouteille ou une barre ingurgitée en 5 minutes à peine.

Leur intégration dans nos repas journaliers est un tout délice pour les yeux et un régal pour le ventre, sans oublier santé pour nos dents !  La vie en couleur est toujours plus agréable, osons donc l’aventure de les marier tous ensemble et notre santé n’en sera qu’améliorée.

Qui a dit que manger de la salade à tous les jours, c’est vraiment ‘’plate’’ ?

[1] https://www.francetvinfo.fr/sante/alimentation/grumeaux-frustration-tentations-pendant-dix-jours-j-ai-teste-feed-le-repas-en-poudre-100-equilibre-qui-tient-dans-une-bouteille_2779513.html 

[2] Flavonoid intake is associated with lower mortality in the Danish Diet Cancer and Health Cohort ; Nicola P. Bondonno, Frederik Dalgaard, Cecilie Kyrø, Kevin Murray, Catherine P. Bondonno, Joshua R. Lewis, Kevin D. Croft, Gunnar Gislason, Augustin Scalbert, Aedin Cassidy, Anne Tjønneland, Kim Overvad & Jonathan M. Hodgson ; Nature Communications  ; August 2019 volume 1.
 
[3] Journal of Nutritional Science : https://www.cambridge.org/core/journals/journal-of-nutritional-science/article/flavonoids-an-overview/C0E91D3851345CEF4746B10406908F52