Nourrir son cerveau pour bien vieillir

Inévitablement avec le temps, notre corps prend de l’âge sans oublier le cerveau également; il devient moins rapide. Le docteur en psychologie cognitive Gilles Bergeron, auteur du livre Cerveaux actifs : le grand livre : 285 jeux stimulants ! (1) mentionne qu’il est possible d’entretenir ses facultés cérébrales en s’amusant! Pour l’aider à conserver sa vivacité, il faut continuer à stimuler régulièrement ses neurones.

 

Outre les jeux stimulants, est-ce que l’alimentation peut également jouer un rôle dans ce domaine?

Puisque l’on doit varier les jeux pour stimuler le cerveau à rester éveillé, il en est de même pour l’alimentation. La motivation à intégrer ou à garder une alimentation variée nous évitera de tomber dans le piège de la routine tout en profitant des différents nutriments & vitamines qu’elle nous apportera.

Louise Thibault, diététicienne, auteure du livre Manger pour garder un cerveau jeune (2), a compilé de nombreuses études qui démontrent que certains nutriments, vitamines, pigments et autres composés alimentaires sont susceptibles de freiner ou d'éviter le déclin cognitif et la démence. Elle mentionne que « Le développement du cerveau est soutenu par l’alimentation à 80 %. »

Par exemple, certaines vitamines du Complexe B jouent un rôle permettant une meilleure communication entre les neurones et une meilleure formation de neuromédiateurs (pour le raisonnement, la mémoire et la prise de décision). Sans oublier que le cerveau s’hyperoxyde en vieillissant, alors tout ce qui a un pouvoir antioxydant peut être d’une grande aide, telle la vitamine C. De plus, la vitamine K qui est présente dans les légumes, joue également son rôle pour la communication des neurones. 

Manger ses aliments le plus frais et le moins transformés possible; les vitamines des aliments sont sensibles à la chaleur de la cuisson, donc perte de nutriments.

Dans son livre « Ces glucides qui menacent notre cerveau » (3), le Dr. David Perlmutter, neurologue, s’appuyant sur des données scientifiques, révèle que certains glucides, et notamment le gluten et les sucres sont liés à de nombreuses pathologies, entre autres : l’Alzheimer.

 

 

En conclusion

Selon ces spécialistes, la condition des neurones peut s’améliorer par le jeu et que notre assiette a également sa très grande importance, quel que soit notre âge. Vieillir harmonieusement, quelle belle idée!

 

Inspiration : https://www.ledevoir.com/societe/sante/590348/nourrir-nos-neurones-pour-contrer-le-vieillissement

(1) Titre : Cerveaux actifs, le grand livre : 285 jeux stimulants! Auteur : Dr. Gilles Bergeron - Éditeur : Bravo ED.

(2) Titre : Manger pour garder un cerveau jeune, Auteur : Louise Thibault – Éditeur : Homme

(3) Titre : Ces glucides qui menacent notre cerveau, Auteur : Dr. David Perlmutter – Éditeur : Marabout

 

À  lire aussi : 

Consommation de légumes riches en nitrates & Impact des fruits & légumes sur le stress, l’humeur, le sommeil

L'huile de coco TCM MJ Tonic: notre guide découverte