Voilà, vous êtes décidé : vous suivrez un cours de yoga. Bravo ! Mais devant le (très grand) choix de cours, vous êtes paralysé : lequel choisir ? Yoga chaud ? Viniyoga ? Power yoga ? Méditation pleine conscience ? Examinons tout ça ensemble.

Comment choisir ? Tout d’abord, il faut garder à l’esprit qu’un cours de yoga devrait vous apaiser, vous apporter le calme dans vos pensées (voir mon article précédent « Le yoga »). Donc, peu importe (ou presque !) le cours suivi, observez bien comment vous vous sentez à la fin du cours, dans les heures et jours suivants. Un sentiment de calme vous envahit ? Super ! Vous avez peine à marcher tellement vos muscles sont endoloris ? Hum…peut-être pas le bon choix de cours. Selon moi, il s’agit là du meilleur indicateur pour reconnaître que le cours choisi nous convient. Aussi, un cours de yoga vraiment « yoga » devrait comporter un enchaînement de postures (asanas), des exercices de respiration (pranayama) ou à tout le moins une conscience dans la respiration lors des asanas et une partie de méditation/relaxation (dhyana).

Le yoga tend a équilibrer notre vie : donc une autre bonne façon de choisir le meilleur cours pour soi est d’examiner un peu sa vie, autant l’aspect personnel que professionnel. Par exemple, une personne plutôt sédentaire dans la vie qui fait un travail intellectuel pourrait suivre un cours de yoga dans lequel les asanas seraient en premier plan (mais sans oublier pranayama et dhyana). Par contre, un travailleur manuel assez sportif pourrait choisir un cours de yoga doux avec une composante importante de pranayama et/ou dhyana. Si ce même élève travaille surtout assis à faire des mouvements répétitifs, il aura besoin de bouger (asanas) afin d’équilibrer l’énergie circulante. Et la personne sédentaire peut tout aussi bien choisir un cours de méditation qui lui fera le plus grand bien ! Mais penser à « équilibrer sa vie » peut nous aider à faire des choix judicieux.

La période de la vie dans laquelle nous nous trouvons a aussi une grande influence. La société ancienne en Inde divise la vie en trois périodes : la période 0-25 ans (Sristhi krama), la période 25-75 ans (Sthiti krama) et la période 75 ans et plus (Adhyatmika

krama). Pour les jeunes jusqu’à 25 ans, le yoga doit encourager la croissance physique, le développement des sens et du mental : les postures préviennent les maladies et purifient l’organisme. Afin de former des adultes fonctionnels, la proportion d’asanas (postures) durant une séance de yoga devra être plus importante que pranayama (respiration) et dhyana (méditation). Pour les adultes de 25 à 75 ans, le yoga a comme but de conserver la santé de l’adulte, de prévenir la maladie afin que nous puissions honorer nos nombreuses responsabilités (autant familiales, personnelles et professionnelles). Sristhi krama sert à s’établir, à trouver sa mission et Sthiti krama, à poursuivre cette mission. Le yoga de cette deuxième période doit donc aider à se reposer, à éliminer les tensions et les toxines : le mental a besoin d’être soutenu et c’est pourquoi les élèves de cette tranche de vie devraient rechercher des cours dans lesquels les pranayamas (exercices de respiration) sont à l’honneur. Pour ce qui est de Adhyatmika krama (75 ans et plus), l’élève devra pratiquer un yoga qui l’aidera a accepter le passé et à le soutenir dans la contemplation et l’intériorisation : dhyana (la méditation) devra être au cœur d’une pratique de yoga. Le yoga nous aide à accepter et à vivre dans la période dans laquelle on se trouve, quel que soit notre âge. Bien évidemment, un élève de 30 ans peut suivre un cours de yoga athlétique tandis qu’un autre élève de 58 ans peut vouloir méditer !

On peut également choisir un cours de yoga en fonction de notre intérêt ou de notre condition physique. Le bouche à oreille est aussi un bon outil pour choisir un cours. De plus, quelque soit le cours choisi, vérifier bien les qualifications de votre professeur : ne s’improvise pas professeur de yoga qui le veut bien ! Même avec la meilleure volonté, un professeur « improvisé » peut faire plus de mal que de bien !

En résumé, choisir un cours de yoga peut être un tantinet complexe mais avec quelques éléments de réflexion (condition physique ; période de la vie ; style de vie ; intérêt, ce qui reste de la séance quelques heures/jours suivants, etc), il est possible de bien choisir. Et il est possible de se tromper et de ne pas choisir le bon cours du premier coup : vous pouvez en suivre plusieurs avant de trouver celui qui vous convient le mieux.

Voici, pour terminer, un petit lexique (non-exhaustif) qui décrit de façon très générale quelques cours fréquemment rencontrés.

Hatha yoga : Yoga classique, habituellement excellent pour s’initier au yoga. Comprend asanas, pranayam et dhyana

Viniyoga : Yoga classique contenant asanas, pranayama et dhyana (celui de ma formation !)et qui prône l’adaptation : « Ce n’est pas la personne qui doit s’adapter au Yoga mais le Yoga qui doit être ajusté à la personne. » (Krishnamacharya)

Asthanga yoga : Yoga très exigeant sur le plan physique, demande une excellente condition physique. Répétitions des mêmes 6 à 8 postures, très rapidement.

Bikram yoga : Le fameux « yoga chaud ». Comprend 26 postures très exigeantes physiquement. Fait dans une salle chauffée à 42 degrés, donc contre-indiqué pour ceux qui tolèrent mal la chaleur.

Kundalini : Yoga axé surtout sur la respiration mais intègre tous les aspects des autres yoga.

Power yoga : C’est un « mélange » de plusieurs styles de yoga. Yoga très physique

Il existe plusieurs autres types de yoga (Kripalu, Sivananda, Iyengar, Doux, etc) : le mieux, c’est d’en parler au professeur !

Bon yoga et namaste !

Karyne Cordeau md

Professeur de yoga