Nous avons parlé des dangers associés à un excès de protéines ingérées. Fait à noter, à Okinawa, là où on vit le plus longtemps en santé, l'apport en protéines ne représente que 10 % de l'alimentation.

Donc, toujours d'après les lectures de Brenda Davis, quel mode d'alimentation conviendrait à un diabétique de type 2 (ou quiconque voulant investir dans sa santé) dont les reins sont lourdement hypothéqués?

Nous avons vu que la solution est de manger juste assez de protéines (15 %), de bons gras (mais pas trop, 15 à 25 %) et de prendre des glucides de bonne qualité (60 à 70 %) qui entrent doucement dans le sang (des sucres qui se libèrent lentement) pour donner une chance à l'insuline de faire son travail.

Il existe des sucres simples (qui goûtent et voyagent vite) et des sucres complexes (qui ne goûtent pas et voyagent lentement).

Les légumineuses sont fabuleuses pour les diabétiques (d'ailleurs pour nous aussi). Elles contiennent des sucres à 60 - 70 % qui se libèrent doucement (en fait, c'est le groupe d'aliments qui les libèrent le plus lentement offrant une présence de sucres régulière) ainsi que 25 à 30 % de protéines (amplement suffisant). Avez-vous vu ces nouvelles pâtes composées uniquement de légumineuses (et d'eau)? Une merveilleuse alternative sans gluten et protéinée. Je les ai adoptées.

Voici aussi un pâté de foie qui fera saliver les carnivores.

Ce qui est merveilleux, c'est que nous pouvons nous soigner, comme le disait Hippocrate, mais sans se priver! On adopte un nouveau mode d'alimentation, en comprenant pourquoi. Puis, on gagne en quelques jours un bien-être qui devient source de motivation pour en atteindre un toujours plus grand!

Les noix sont composées d'environ 15 % de protéines et de 70 % de bons gras. Ajoutez l'équivalent d'une poignée à tous les repas. Le secret de ce, et de mon, mode d'alimentation est le plaisir procuré par les sauces nutritives. De façon éclairée, choisir les bons ingrédients puis les cuisiner pour plaire! J'aimerais attirer votre attention sur deux types de sauce. Mes préférées sont à base de noix (ou graines si on est allergique) parce que dans les noix, nous avons des bons gras, des fibres (qui aident la flore), de l'arginine (un acide aminé qui aide à la circulation sanguine*), des vitamines B, des minéraux (magnésium qui aide à relâcher les muscles... et le coeur est un muscle!) et des substances antioxydantes/anticancers... Quel beau bagage que celui d'une noix!

Par contre, si on en extrait l'huile, elle est un bon gras, mais elle n'a pas de protéines, ni de fibres, ni d'arginine, ni de vitamines, ni de minéraux. Pareil avec l'huile d'olive et l'olive. Il y a 8 fois plus de calories (et elles sont vides) dans l'huile d'olive que dans l'olive. En résumé, mieux vaut miser sur les émulsions à base de noix plutôt que sur des vinaigrettes à base d'huile. Vos sauces seront ainsi moins grasses et plus nutritives. Et mieux vaut remplacer les huiles dans les recettes par des compotes.

Un autre truc, saler avec du miso (qui regorge d'enzymes et de probiotiques) ou du tamari et surtout, donner du goût avec ail, citron, pesto, basilic ou coriandre.

Les légumes ont 70 % de glucides (essence qui nourrit notre organisme, notre cerveau... pas de glucides, on meurt!) et 20 - 30 % de protéines, ce qui est amplement suffisant.

Les grains (seigle, orge, avoine, quinoa, sarrasin) proposent 70 % de bons glucides et 15 % de protéines.

Quoi penser des produits laitiers pour les diabétiques ou les personnes dont la santé est hypothéquée par un mauvais fonctionnement de l'organisme? Ils contiennent de l'oestrogène qui est un danger pour le cancer de la prostate (un cancer hormono dépendant), beaucoup de mauvais gras (le fromage a 3/4 de gras saturés), sans offrir d'éléments protecteurs (pas d'antioxydants, pas de fibres). Oui, il y a du calcium, mais on peut s'en procurer autrement. Quelles sont les autres possibilités? Fromage feta de soya, la levure alimentaire (saveur umami, la 5e saveur ou le fameux glutamate monosodique, mais naturel), un fromage à la crème de cajou fermentée (Rawsome, bon gras et délicieux), un yogourt de noix de coco et nos laits végétaux. Miam!

Dans la viande, aucun glucides et trop de protéines (ex.: dans du blanc de volaille, il y a 71 % de protéines alors que, rappelez-vous, nous avons besoin de 15 %).

Dans ce sens, un bon déjeuner pour un diabétique de type 2 (ou pour moi) serait des galettes de sarrasin, garnir de noix (Grenoble, pacanes), de purée de dattes (simplement laisser tremper vos dattes dans l'eau 4 heures et les mélanger, mieux que du sucre de coco pour un diabétique parce qu'elles offrent aussi des fibres) avec un soupçon de vanille pure ou encore de notre nutella ou tartinade d'amour! Puis?

 

 

*la vasoconstriction arrive lorsque les vaisseaux sanguins rapetissent (après un mauvais repas, cela arrive). On souhaite l'inverse, que le sang circule bien, donc une vasodilatation. L'arginine agit dans ce sens, elle est le précurseur de l'oxyde nitrique (... le viagra!).